arménien
étymologie
 Composé de Arménie et de -en.

adjectif

SingulierPluriel
Masculinarménienarméniens
Fémininarméniennearméniennes

arménien \aʁ.me.njɛ̃\

  1. Relatif à l’Arménie, aux Arméniens.
    • Louis Buisson habitait au cinquième étage, quai du Louvre, une petite chambre carrée. On y voyait un lit de fer avec quatre boules de cuivre, une bibliothèque en bois léger, une commode-toilette, une table recouverte d’un tapis rouge, une chaise et deux « fauteuils arméniens » qui avaient coûté douze francs au bazar de l’Hôtel de Ville. (Charles-Louis Philippe, Bubu de Montparnasse, 1901, réédition Garnier-Flammarion, page 112)
  2. Relatif à la langue arménienne.
    • La littérature tatare et kiptchake (ou ancien tatar) en caractères arméniens constitue une part intégrante de la culture arménienne et possède une valeur philologique certaine. (Claude Mutafian, Arménie, la magie de l'écrit, ‎Centre de la Vieille Charité , éd. Somogy, 2007, page 338)
  3. (religion) Qualifie une religion chrétienne orthodoxe pratiquée principalement en Arménie et dans quelques pays du Proche-Orient.
    • Le rite chaldéen ou syrien oriental, fait partie des six familles de rites qui subsistent aujourd'hui avec le rite antiochien (syrien occidental), alexandrin, byzantin, arménien et latin. Ces rites sont communs à la fois aux Églises orientales séparées de Rome et à celles qui lui sont unies. (« Irak, le monde redoute une purification religieuse », Journal La Croix, 23 juillet 2014)

traductions
nom

arménien \aʁ.me.njɛ̃\ masculin singulier

  1. (linguistique) Langue parlée en Arménie.
    • L’arménien est une langue indo-européenne.
  2. (Sémiotique) Écriture utilisée pour cette langue.

traductions
Arménien
étymologie
 Composé de Arménie et de -en.

nom

SingulierPluriel
arménienarméniens

Arménien \aʁ.me.njɛ̃\ masculin (pour une femme on dit : Arménienne)

  1. (Géographie) Habitant de l’Arménie, personne possédant la nationalité arménienne.
    • Cela tient, sans doute, à ce qu’il faut six Juifs pour tromper un Arménien, dit un proverbe local, et ils sont nombreux les Arméniens dans les provinces transcaucasiennes ! (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. I, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Si je m’en rapporte à certaines autorités, les Arméniens de Marseille se montreraient jusqu’à présent peu assimilables, très particularistes, soumis à la voix de leurs prêtres. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Les arméniens de Pologne avaient fini par perdre l'usage de la langue maternelle et parlé et écrit d'abord en kiptchak et ensuite en polonais. Les inscriptions en question reflètent l'évolution de ce changement linguistique. (Revue des études arméniennes, Association de la revue des études arméniennes, 1972, page 489)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.028
Dictionnaire Français