chichement
étymologie
Dérivé de chiche, avec le suffixe -ment.

adverbe

chichement \ʃiʃ.mɑ̃\

  1. D’une manière chiche ; avec parcimonie.
    • Mais, dans la pratique, celles qu’on appelle des filles-mères sont chichement aidées, tenues en état de mépris et, le plus souvent, jetées à la rue, précipitées aux abîmes. (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Il n’en distribua d’ailleurs que chichement, à regret. (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Lorsqu'ils se retrouvaient tous les deux, il aurait pu bouder pendant des heures ; mais le temps leur était chichement mesuré. (Jean Matter, Parsifal ou Le pays romand, Éditions La Baconnière, 1969, p. 71)
    • Ensemble, ils vivent chichement, sinon pauvrement. (Philippe Delaroche, Caïn et Abel avaient un frère, Éditions de l’Olivier / Le Seuil, 2000, p. 355)
    • (Figuré)Je laisse mon regard errer ailleurs, vers la fenêtre, qui, malgré sa grandeur, illumine chichement la pièce. (Patrick Senécal, Malphas 1: Le cas des casiers carnassiers, Éditions Alire, Montréal, 2011, p. 8.)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.008
Dictionnaire Français