curiosité
étymologie
Emprunté au latin curiositas, dérivé de curiosus.

nom

SingulierPluriel
curiositécuriosités

curiosité \ky.ʁjɔ.zi.te\ féminin

  1. Passion, désir, empressement de voir, d’apprendre des choses nouvelles, intéressantes, rares, etc.
    • Il y a tantôt soixante-sept ans que les ballons sillonnent l'espace, et cependant, à chaque ascension, une sorte de curiosité inquiète rassemble autour de l'aérostat une foule aussi nombreuse que si c'était la première fois que ce spectacle fût donné aux hommes. (Julien Turgan, Les Ballons: histoire de la locomotion aérienne, 1851, préface, p. II)
    • La volonté humaine sera complètement annihilée. Plus de crimes, plus de vertus, plus de physionomies, plus d’originalités. Il deviendra impossible de distinguer un Russe d’un Espagnol, un Anglais d’un Chinois, un Français d’un Américain. L’on ne pourra plus même se reconnaître entre soi, car tout le monde sera pareil. Alors un immense ennui s’emparera de l’univers, et le suicide décimera la population du globe, car le principal mobile de la vie sera éteint : la curiosité. (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Tout ce qui existe de documents, sa piété fureteuse, sa curiosité passionnée l'ont rassemblé. (Octave Mirbeau La Mort de Balzac, 1907)
    • J'avais, par conséquent, toutes les chances de pouvoir prendre part à une de ces clandestines parties dont la curiosité m'était venue au procès d'André-le-Belge, […]. (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Le garde-chiourme parlait à une voisine. Son képi à visière carrée, son ceinturon, son dolman noir et son pantalon bleu, à passepoil jonquille, provoquaient dans la rue une grandissante curiosité. (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 169)
  2. (En particulier) Grande envie, trop grand empressement de savoir les secrets, les affaires d’autrui.
    • […] ; et M. Duménil l'accompagnant jusqu'à son carosse, satisfit sa curiosité, en l'instruisant du sort de son élève. (Marie-Jeanne Riccoboni, Histoire d’Ernestine, 1762, édition Œuvres complètes de Mme Riccoboni, tome I, Foucault, 1818)
    • Il déroulait les curiosités, dépistait les espionnages, se servant de ses amis, sans qu'ils se doutassent du rôle qu'il leur faisait jouer. (Octave Mirbeau La Mort de Balzac, 1907)
    • Le vêtement renfermait des papiers dans la doublure. Mais, quelle que fût sa curiosité, l’obscurité était trop profonde pour qu’il les sortît de leur cachette et les examinât. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 98 de l’éd. de 1921)
  3. Goût qui porte à rechercher les objets curieux, rares, nouveaux, etc.
    • Objets de curiosité.
    • Donner dans la curiosité.
  4. (Surtout au pluriel) Chose rare, curieuse.
    • Ce n’est pas là une chose vraiment belle : ce n’est qu’une curiosité.
    • Magasin de curiosités. Marchand de curiosités.
    • Nous ne pûmes voir toutes les curiosités de la foire.
    • Il entra chez le marchand de curiosités d’un air dégagé, laissant voir sur ses lèvres un sourire fixe comme celui d’un ivrogne. (Honoré de Balzac, La Peau de chagrin, 1831)
    • Au reste, les gens qui vont en Espagne pour acheter des curiosités sont fort désappointés : pas une arme précieuse, pas une édition rare, pas un manuscrit, rien. (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Le maïs fut d'abord cultivé en Europe comme une curiosité, mais fut très vite reconnu comme culture valable.(Patrick Allain et Joaquín Galarza, Glyphes de plantes de la vie quotidienne des Aztèques dans le Codex Mendoza (XVIe siècle) ↗ publié dans Les Cahiers d'Outre-Mer, 1992)

traductions
traductions
traductions
  • allemand : Curiosumneutre
  • russe : достопримечательность



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.016
Dictionnaire Français