de bric et de broc
étymologie
Daté de 1615. L'expression, qui provient d'une onom , est à rapprocher de bric-à-brac.

locution adverbiale

de bric et de broc \də bʁik‿e də bʁɔk\ invariable

  1. (familier) Au hasard des trouvailles ; de façon disparate, hétéroclite.
    • Leur appartement est meublé de bric et de broc.
    • Vroum, l’ancien routier amputé d’une jambe, vit dans une cabane faite de bric et de broc au bord d’une gravière. (Dirk Dobbrow, Alina au loin, 2004.)
  2. (Par extension) N’importe comment, sans soin.
    • Enfin, les rapports continuaient, de bric et de broc, va comme je te pousse, sans que l’un ni l’autre y eût beaucoup de plaisir ; un reste d’habitude, des complaisances réciproques, pas davantage. (Émile Zola, L’Assommoir, édition Charpentier, 1879, chapitre 10.)
    • Du PV 104, base de l’accusation, il ne reste, sous sa main, rien ou presque. Bourré d’inexactitudes, fait de bric et de broc, de déclarations recueillies auprès de policiers couverts par le secret-défense. « Impossible », donc, aux juges d’en « vérifier la véracité ». (Dominique Simonnot, « Les leçons de Tarnac », Le Canard Enchaîné, 18 avril 2018, page 8.)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français