diabolique
étymologie
Du latin diabolicus.

adjectif

SingulierPluriel
diaboliquediaboliques

diabolique \dja.bɔ.lik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est relatif au diable, qui vient du diable, qui ressemble au diable.
    • Jamais, peut-être, pareille orgie ne s'était déroulée à la face du ciel depuis les tristes âges du paganisme, et, si je n'avais été prévenu, je me serais cru transporté par un songe diabolique dans les sentines de Suburre, dans les lupanars de Capoue. (Pierre Louÿs, Les aventures du roi Pausole, 1901)
    • Comment, avec une force numérique aussi faible, résister aux Indiens dont il voyait les diaboliques silhouettes se dessiner fantastiquement aux reflets sinistres de l’incendie ? (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
  2. (Figuré) Qui est extrêmement méchant, pernicieux dans son genre.
    • J'accuse, en un mot, reprit-il, j'accuse la ballerine nommée Mirabelle d'avoir machiné une intrigue diabolique dans le but d'entraîner à l'abîme une âme que tant de soins et de piété paternelle avaient conservée à l'état de candeur. (Pierre Louÿs; Les aventures du roi Pausole, 1901)
    • En prenant position devant madame Mignon, madame Latournelle avait, avec sa diabolique intelligence de dévote, isolé Modeste. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
  3. (Figuré) Qui est très difficile, très pénible, très dangereux.
    • C’est un travail diabolique. Il nous a menés par un chemin diabolique.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.019
Dictionnaire Français