digne
étymologie
Du latin dignus.

adjectif

SingulierPluriel
dignedignes

digne \diɲ\

  1. Qui mérite quelque chose.
    • Digne de louange, de récompense.
    • Digne de créance, de crédit, digne de foi, qui mérite qu’on lui donne croyance, qu’on ajoute foi à ce qu’il dit.
    • Témoin digne de foi.
    • Témoignage digne de foi.
    • digne d’estime, de confiance.
    • digne de mépris, de punition.
    • C’est un homme digne de mort, de la mort.
    • digne de grâce, de pardon.
    • Il était digne d’un meilleur sort.
    • Il n’est pas digne de cette place, de cet emploi.
    • digne d’être aimé, adoré.
    • Il n’est pas digne de vivre.
    • J’étais à peine digne de dénouer ses sandales. (Michel Houellebecq, Sérotonine, Flammarion, 2019, page 32.)
    1. Qui mérite d’être approuvé.
      • Dans cette occasion, rien ne fut plus digne que sa conduite.
  2. (Absolument) Qui a de l’honnêteté, de la probité, qui mérite l’estime. — Note d’usage : Il se place alors avant le nom.
    • Il me conduisit dans un hôtel de Broummana, où un sien oncle, digne notable entarbouché et quelque peu ministre, arrangea mon affaire d'un coup de téléphone. (Jacques Berque, Mémoires des deux rives, Éditions du Seuil, 1989, rééd. 1999)
    • C’est un digne homme, une digne femme. — Un digne magistrat.
    • C’est un digne homme, c’est un brave homme.
  3. (Absolument) Qui est grave, composé, mêlé de réserve et de fierté.
    • Deux minutes après, […], il attendait dans une posture recueillie et digne les ultimes recommandations paternelles. (Louis Pergaud, L’Argument décisif, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Le cabaretier, très digne, essuya le marbre d'un coup de torchon. Il se rendit à son comptoir et prépara deux verres. (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 142)
  4. (cour) Qui est en conformité, en convenance, en proportion avec.
    • Un fils digne d’un tel père.
    • Avoir des sentiments dignes de sa naissance.
    • C’était là un sujet digne de son génie, une entreprise digne de son courage.
    • C’est une digne récompense de ses travaux.
    • Cette conduite est digne d’un honnête homme.
    1. Dans un sens péjoratif et avec une nuance d’ironie, C’est un forfait digne de lui.''
      ''Cette réponse est bien digne d’un sot.
antonymes
traductions
Digne
étymologie
Du gaulois Dinia.

nom propre

Digne

  1. (Géographie) Ancien nom de la commune française Digne-les-Bains.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français