diminution
étymologie
(XIIIe siècle) Du latin diminutio.

nom

SingulierPluriel
diminutiondiminutions

diminution \di.mi.ny.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de diminuer, fait de devenir moindre.
    • Le fait le plus remarquable à signaler est la diminution sensible du nombre des voiliers armés. En 1911, les ports de Reykiavik et d’Hafnarfjord envoyaient à la mer 43 dundees ; l'année dernière, ce nombre était réduit à 36; cette année, il est tombé à 22. (L'Économiste européen, 1913, vol.43, page 794)
    • La crue de cette rivière est en diminution.
    1. (Économie) Réduction des prix, rabais, remise, ristourne, abattement.
      • Obtenir une diminution dans le prix de son bail.
    2. (architecture) Rétrécissement.
      • Diminution d'une colonne, rétrécissement graduel du fût de la colonne, à partir du bas ou seulement du tiers de la hauteur, jusqu'au chapiteau
    3. (musique) Réduction du temps ou de la valeur d'une note.
      • L'imitation par diminution se fait lorsque le conséquent diminue la valeur des notes qui constituent l'imitation. (Chérubini, Cours contrepoint et fugue, 1835, page 75)
  2. Réduction du nombre de mailles d’un rang en cours de tricotage.
  3. (au sens abstrait, pour une réalité non mesurable) atténuation#fr|Atténuation, adoucissement, apaisement.
    • Son but [à l'héroïsme moderne], qui est la découverte du vrai et la diminution de la misère universelle. (Lemaitre, Contemp., 1885, page 62)
    1. Affaiblissement, déclin.
      • cette diminution progressive qui s'appelle vieillir. (Green, L'Autre sommeil, 1931, page 154)
synonymes antonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.026
Dictionnaire Français