engrais
étymologie
Déverbal de fr.

nom

engrais \ɑ̃.ɡʁɛ\ masculin singulier et pluriel identiques

  1. Ce qui sert à engraisser.
    1. (Élevage) Pâture qu’on donne à des volailles et aux bœufs destinés à la boucherie, pour les engraisser.
      • Mettre des chapons, des oies à l’engrais.
    2. (Agriculture) Fumiers et autres matières organiques ou chimiques qu’on répand sur la terre ou qu’on y enfonce pour la fertiliser.
      • Elle contient alors assez de sable pour être perméable et chaude ; assez d’argile pour être aérable, humide, tenace, conservatrice des engrais et favorable à la nitrification. (Stanislas Meunier & Achille Ernest Oscar Joseph Delesse, La terre végétale de quoi elle est faite : comment elle se forme, comment on l’améliore, J. Rothschild, 1875)
      • Grâce à cette mesure protectrice, les petits cultivateurs belges sont assurés de ne pas payer leurs engrais quatre fois ce qu’ils valent. (Charles-Victor Garola, Engrais, J.-B. Baillière et fils, 1906, p. 331)
      • Les producteurs n'utilisent aucun produit chimique et emploient comme engrais du fumier, de l’écalure de café et du tourteau de ricin. (Études rurales : Cafés et caféiers : Singularités et universalité d'une production mondialisée, Éditions de l'École des hautes études en sciences sociales, n°180, juil.-déc. 2007, page 225)
      • Le sang est un bon engrais. (Émile Zola, La Fortune des Rougon, 1870)
      • Les fourmis ne se contentent donc pas de favoriser leurs plantes-support et nourricières en éliminant ou en éloignant les insectes phytophages : elles leur fournissent, dans certains cas, un complément nutritionnel sous forme d’engrais foliaire.(Les ouvrières tisserandes engraissent leur arbre. ↗, Revue Insectes OPIE, août 2017)

traductions
  • portugais : ceva, cevagem

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français