guignon
étymologie
voir guigner

nom

SingulierPluriel
guignonguignons

guignon \ɡi.ɲɔ̃\ masculin

  1. (vieilli) (familier) Malchance persistante.
    • Comme la cinquième ouvrait la bouche pour parler, l’on entendit dans la cheminée un bruit comme d’une grosse pierre qui tomberait du haut d’un clocher, et Carabosse parut toute barbouillée de suie, criant à tue-tête : « Je doue cette petite créature de guignon guignonnant. Jusqu’à l’âge de vingt ans. (Marie-Catherine d'Aulnoy, Les Contes de fées, 1698. Conte La Princesse Printanière.)
    • […] ; mais, par un guignon inconcevable, il ne réussissait à rien. Quand il jouait à la drogue il perdait toujours ; et, soit malice des autres tambours, soit qu’il eût en effet un nez en pomme de terre, […], soit toute autre cause, toujours est-il que la drogue qu’on lui mettait sur le nez le pinçait si horriblement que les larmes lui en venaient aux yeux. (Frédéric Soulié, « Le petit tambour », dans Napoléon: mémorial anecdotique et biographique de l’Empire et de la Grande Armée, 2e année, Paris, 1835, page 303)
    • Le guignon, au contraire, est la gaucherie naturelle qui nous fait prendre toujours les choses par le côté où il n’y a point d’anses, cueillir les fruits hors de saison, et croire que les couchers de soleil sont des aurores. (Émile Souvestre, « Récits de la muse populaire » dans la Revue des deux mondes, Paris, avril 1849, [https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k869116/f124.image.r=%22le%20drak%22?rk=150215;2 page 120])
    • Joyeux enfants de la Bourgogne, je n’ai jamais eu de guignon,
      Quand je vois rougir ma trogne, je suis fier d’être Bourguignon […].
      (Anonyme, La Bourguignonne, Chanson traditionnelle)
    • Dieu ! n’est-ce pas du guignon ! pour une pauvre fois que je me suis mise en retard, me voilà prise. (Charles Dickens, Vie et aventures de Nicolas Nickleby, 1885)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.037
Dictionnaire Français