ignominie
étymologie
(XVe siècle) Du latin ignominia.

nom

SingulierPluriel
ignominieignominies

ignominie \i.ɲɔ.mi.ni\ féminin

  1. infamie#fr|Infamie, grand déshonneur.
    • Être couvert d’ignominie.
    • Tu t’es rassasié plus d’ignominie que de gloire. (Habacuc, chapitre 2.16)
    • Chaque fois qu’il disait ce mot "monsieur" avec sa voix doucement grave et de si bonne compagnie, le visage de l’homme s’illuminait. "Monsieur" à un forçat, c’est un verre d’eau à un naufragé de la Méduse. L’ignominie a soif de considération. (Victor Hugo, Les Misérables, 1862, I, 2, 3)
    • Chaque jour, je me dis que ma sœur ne peut s’enfoncer plus profondément dans la mare de l’ignominie et, chaque jour, je suis surprise de voir qu’elle le fait. (Muriel Barbery, L’élégance du hérisson, 2006, collection Folio, page 295)
  2. (Par extension) Action honteuse, soit pour celui qui la fait, soit pour celui qui la subit.
    • Voyez comme on traite cet homme après tant de services, c’est une ignominie. - Voyez comme il traite son père, quelle ignominie.
    • La justesse de la cause n’annule jamais l’ignominie des méthodes. (Philippe Breton, La parole manipulée, La Découverte / Poche, 2000, page 189)
  3. (Par extension) Idée, écrit ou énoncé honteux, soit pour celui qui le fait, soit pour celui qui le subit.
    • Il n'est pas question pour elle de faire lire cette ignominie à sa maîtresse. (Monique de Huertas, Louise de La Vallière, éditions Pygmalion/Gérard Watelet, Paris, 1998, page 63)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.023
Dictionnaire Français