lanière
étymologie
De l’ancien français lasne, (sous l’influence de laz « piège » ou las « lacet » ou encore de lane « laine »), métathèse de nasle, de l’ancien bas francique *nastila « lacet » (cf. néerlandais nestel).

nom

SingulierPluriel
lanièrelanières

lanière \la.njɛʁ\ féminin

  1. Sorte de courroie longue et étroite.
    • Lo…, aidé d’un autre, m’attacha par les poignets et les chevilles avec des lanières de cuir fixées au bois. (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • Les étriers, larges et pesants, sont attachés à des anneaux de fer au moyen d’étrivières très courtes en soie ou en lanières de cuir tressées. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 85)
  2. Pièce de viande de cette forme.
    • Lanières de bœuf et ses nombreux légumes cuisinés avec une pointe de crème fraîche !. (750g : de la vie dans la cuisine, Cuisine du Monde, lanières de bœuf royale à la chinoise.'')
  3. (apiculture) Bande de plastique imprégnée d’acaricide, utilisée comme traitement des ruches contre la varroose.
    • De cette manière la totalité de la lanière est en contact avec les abeilles et elle ne risque pas de tomber au fond de la ruche. (FRGDS PACA, Lutte contre le varroa, fiche technique ↗)
synonymes
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.029
Dictionnaire Français