méconnaître
étymologie
 Composé de mé- et de connaître.

verbe

méconnaître \me.kɔ.nɛtʁ\ transitif conjugaison (pronominal : se méconnaître)

  1. Ne pas reconnaître.
    • Ainsi, le législateur ne peut, sans méconnaître l’article 7 de la Charte de l’environnement, se borner à fixer le principe d’une participation du public, sans en préciser les conditions et limites, et renvoyer au décret le soin d’en fixer les modalités […]. (Secrétariat général du gouvernement et Conseil d’État (France), Guide de légistique, 3e version, La Documentation française, 2017, ISBN 978-2-11-145578-8)
    • Le médecin a méconnu la nature de cette maladie.
  2. (Par extension) Désavouer quelqu’un en affectant de ne pas le connaître.
    • Nos pères méconnurent tes voies, ô mon Dieu ! et tu les as livrés aux méchants. (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  3. (Figuré) Ne pas rendre justice à une personne ; ne pas apprécier une qualité, une chose comme elle le mérite.
    • Remarquons d’entrée de jeu qu'il faut méconnaître le père de la théorie de la relativité pour imaginer qu'il ait pu assimiler l'astrologie à une « science ». (Denis Hamel, Albert Einstein, astrologue ? Vous voulez rire ? La fin d’un canular, dans Le Québec sceptique, n°57, p.31, été 2005)
    • Cet homme de génie a été méconnu de ses contemporains. - On a méconnu ses talents, ses vertus, ses services, ses bienfaits.
  4. (pronominal) Se tromper sur soi-même.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français