mauvaiseté
étymologie
 Composé de mauvais et de -eté.

nom

SingulierPluriel
mauvaisetémauvaisetés

mauvaiseté \mo.vɛz.te\ féminin

  1. (vieilli) Caractère mauvais d’une chose ou d’une personne.
    • Cette mauvaiseté d’enfant chagrina beaucoup Landry. (George Sand, La Petite Fadette)
    • Je meurs, je me décompose dans la platitude, dans la mauvaiseté, dans la grisaille. (Arthur Rimbaud, Lettre à Georges Izambard, 2 novembre 1870)
    • Des fois que ça serait des menteries, comme y en a qui disent toujours, par mauvaiseté de langue. (G. Chevallier, Clochemerle)
    • Si l’imagerie admirative de Signe de piste rejoint pourtant sur un point celle de Tintin, c’est dans la laideur, la bêtise et la mauvaiseté des adultes. (Michel Tournier, Généalogie et typologie de Tintin, dans Les vertes lectures, collection Folio, 2007, page 165)
    • Un héritage sur les photos qui, par-delà les dissemblances individuelles, l’écart entre la bonté des uns et la mauvaiseté des autres, unissait les membres de la famille, les habitants du quartier et tous ceux dont il était dit ce sont des gens comme nous. (Annie Ernaux, Les années, Gallimard, 2008, collection Folio, page 31.)
  2. Acte ou parole ayant pour but de nuire, de blesser. voir méchanceté
    • La classe s’est levée. Par mauvaiseté, je reste assise, de sorte que Dutertre, quand il se retourne vers nous, me remarque tout de suite. (Willy [Henry Gauthier-Villars] et Sidonie-Gabrielle Colette, Claudine à l’école, Le Livre de Poche, 1900, p. 132)
antonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.025
Dictionnaire Français