pétiller
étymologie
(1453) De pet et du suffixe -iller.

verbe

pétiller \pe.ti.je\ intransitif conjugaison

  1. Éclater avec un petit bruit réitéré et en sautant.
    • Le sel pétille dans le feu.
    • L’on entendait vaguement pétiller des coups de fusil comme des grains de sel que l’on jetterait au feu. (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, 1840, édition Charpentier, 1859)
    • Dehors, on n’entendait rien ; le feu pétillait sur l’âtre. Il faisait bien bon dans cette grande cuisine, […]. (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
  2. (Par extension) Jeter une sorte d’éclat en faisant un léger bruit.
    • Le vin de Champagne pétille dans le verre.
  3. (Figuré) Être vif et étincelant.
    • Ses yeux pétillent.
  4. (Figuré) Manifester de l’ardeur, l’impatience, de la joie, etc.
    • Le sang lui pétille dans les veines. - Pétiller d’ardeur, d’impatience, de joie, etc.
  5. (Figuré) Pétiller de faire quelque-chose : avoir grand-envie de le faire, avec, dans la mine, dans le comportement, une influence de l'impatience de le faire.
    • Depuis que ces régiments de noblesse escadronnent à dix lieues d'ici, le baron pétillait de s'y joindre ; il gémissait de votre scrupule à le retenir. (Stella Blandy, L'arrière-ban, chapitre II, dans Saint-Nicolas – journal illustré pour garçons et filles, 23 novembre 1893, Librairie Charles Delagrave, Paris, 1893, page 828)
    • À la droite de Georges, madame Bokanowski pétillait de converser. (Roger Peyrefitte, Les juifs, deuxième partie, chapitre II ; Éditions Flammarion, Paris, 1965, page 103)
  6. (Figuré) Avoir, montrer, annoncer ce qui est vif et brillant, en parlant de l’esprit.
    • Pétiller d’esprit,
    • Cet enfant pétille d’esprit.
    • Son style pétille d’esprit.
    • Ses yeux pétillent de contentement.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.019
Dictionnaire Français