roquet
étymologie
(Nom commun 1) (XVIIe siècle)  Composé de rauquer et de -et.
(Nom commun 3) De l'anglais rocket

nom

SingulierPluriel
roquetroquets

roquet \ʁɔ.kɛ\ masculin

  1. Race de chien obtenue par croisement du petit danois et du doguin.
  2. (Par extension) Petit chien hargneux qui rauquer#fr|rauque.
    • Parmi les animaux domestiques appartenant au même groupe, citons […] les roquets qui gardent les douars et les troupeaux ou qui rôdent dans les rues et aux abords des villes, où ils se chargent de la voirie. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 225)
    • Ah ! les voies de Dieu (on a bien raison de le dire) sont impénétrables et ses instruments inconscients viennent se jeter dans nos jambes comme des roquets dans un jeu de quilles. (Louis Pergaud, La Chute, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • À l'époque du frai, il pousse spontanément un petit cri peu harmonieux, qui participe de l'aboiement du roquet et du pépiement du poussin. (Jean Rostand, La vie des crapauds, 1933)
    • Derrière certaines portes un roquet aboie avec acharnement. (Marie Cardinal, La souricière, Julliard, page 61)
  3. (Péjoratif) Homme insultant, hargneux, mais qui est peu redoutable.
    • Depuis Œdipe, il [St-Hyacinthe] m'a toujours suivi comme un roquet qui aboie après un homme qui passe sans le regarder. (Voltaire)
    • Critiques. Le plus sale roquet peut faire une blessure mortelle ; il suffit qu'il ait la rage. (Paul Valéry, Tel quel II, 1943)
    • "Soyez gentil de me laisser parler et de cesser d'intervenir incessamment, un peu comme le roquet n'est-ce-pas [...]" (Jacques Chirac)
    • Ce mec, c'est un roquet qui aboie dans le vide.

traductions
traductions
traductions
nom

SingulierPluriel
roquetroquets

roquet \ʁɔ.kɛ\ masculin

  1. Variante de rochet.
    • Allons, dit Gervaise prise à son tour de charité, et défaisant son roquet de laine, voici un surtout un peu plus chaud que le vôtre. Mettez ceci sur vos épaules. (Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, 1832)

nom

SingulierPluriel
roquetroquets

roquet \ʁɔ.kɛ\ masculin

  1. (Désuet) Variante de roquette.
    • Ayez un baston creux et rond de la longueur de trois ou quatre pieds, dedans lequel bois vous mettrez un de ces petitz canons [rouleaux de papier remplis de poudre], et donnerez le feu par un bout, et incontinent s'en ira en l'air faisant grand bruit ; et si le dict canon ou roquet. (Livre de Canonerie)

nom

SingulierPluriel
roquetroquets

roquet \ʁɔ.kɛ\ masculin

  1. (Désuet) (Ouest de la France) Chemin, ruelle montueuse.
    • La route qui conduisait de la rivière aux carrières était une montée fort raide, ce qui lui avait fait donner par le peuple le nom de Roquet de Saint-Cyr. (Dans le langage populaire le mot roquet désigne un mauvais chemin rocailleux qui monte.) (Notices sur les rues de Rennes'', consultable sur fr.wikisource.org)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.024
Dictionnaire Français