super-
étymologie
(dans le Dictionnaire de l’Académie depuis 1932) Du latin super- [1]. Super- avait aussi, en latin, une valeur intensive, c’est cette valeur de renforcement qui s’est développé en français par rapport au sens de sur-#fr|sur-.
À la fin du dix-huitième siècle, Jean-François Féraud [2] précise : préposition latine, qui entre dans la composition de quelques mots français. Dans plusieurs elle a été remplacée par la préposition sur-#fr|sur-. On ne dit plus, comme autrefois, superabondant, superérogation, superintendant : on dit, surabondant, surérogation, surintendant.
La vitalité du préfixe est devenue très forte sous l’influence de l’anglais super- (où il est en concurrence avec over-), surtout chez les jeunes et dans la publicité :
  • Cette Certina-DS [une montre] est automatique, super-antichocs et super-étanche. (L'Express, encart publicitaire, 10 mars 1969, p. 112)
  • [...] un système super-simple et super-malin. (Le Point, Public., 8 mai 1978, p. 181).
Voir super#fr|super, que le préfixe a influencé.
préfixe

super- \sy.pɛʁ\

  1. Se met devant un certain nombre de mots pour indiquer un état, une situation, un degré supérieur.
    • Supersonique.
  2. Sur-, dessus.
    • Superposé.
  3. Préfixe adjectival superlatif.
    • C’est superchouette !
antonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français