tartufe
étymologie
(1609) Littré explique : « Molière, qui écrit Tartuffe, a emprunté ce mot à l’italien tartufo [qui] se trouve dans le Malmantile de Lorenzo Lippi avec le sens d'homme à esprit méchant ; le Malmantile circulait manuscrit en France avant le Tartuffe [de Molière] » ; voir truffa (« escroquerie »).

adjectif

SingulierPluriel
tartufetartufes

tartufe \taʁ.tyf\

  1. (familier) hypocrite#fr|Hypocrite.
    • Ceci qui était vraiment impopulaire et nous couvrait tous de ridicule, c’était, non pas l’exécution des décrets ; mais la façon molle indécise, craintive et… tartufe, disons le mot, dont ils étaient exécutés. (Touchatout, Mémoires d’un préfet de police, 1885)

nom

SingulierPluriel
tartufetartufes

tartufe \taʁ.tyf\ masculin et féminin identiques

  1. (familier) Faux dévot.
  2. (familier) hypocrite#fr|Hypocrite.
    • Un tartufe qui ne sait rien de la chanson, bien qu'elle l'ait enrichi à foison. (www.liberation.fr)

Tartufe
étymologie
(antonomase) de tartufe.

nom propre

Tartufe \taʁ.tyf\ masculin

  1. (Littéraire) Personnage principal de la pièce Tartuffe ou l'Imposteur, de Molière.

nom

SingulierPluriel
tartufetartufes

Tartufe \taʁ.tyf\ masculin et féminin identiques

  1. (familier) Faux dévot.
    • Les dames bourgeoises se moquèrent des prédications aussi imbéciles que morales de ces graves Tartufes, elles continuèrent leur chemin et arrivèrent au but qu’elles se proposaient ; […]. (Paul Lafargue, La Question de la femme, 1904)
  2. (familier) Hypocrite.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français