viander
étymologie
Dénominal de viande avec le suffixe -er.

verbe

viander \vjɑ̃.de\ intransitif conjugaison (pronominal : se viander)

  1. (chasse) Pâturer, en parlant des cerfs et autres bêtes fauves.
    • Le cerf va viander la nuit.
    • Leur nourriture est différente suivant les différentes saisons ; en automne, après le rut ils cherchent les boutons des arbustes verts, les fleurs de bruyères, les feuilles de ronces, etc. en hiver, lorsqu'il neige, ils pèlent les arbres et se nourrissent d'écorces, de mousse, etc. et lorsqu'il fait un temps doux, ils vont viander dans les blés ; au commencement du printemps, ils cherchent les chatons des trembles, des marsaules, des coudriers, les fleurs et les boutons du cornouiller, etc. en été, ils ont de quoi choisir, mais ils préfèrent les seigles à tous les autres grains, et la bourgenne à tous les autres bois. (Georges-Louis Leclerc de Buffon, Histoire naturelle des animaux, « Le Cerf », in Œuvres, Bibliothèque de la Pléiade, 2007, page 729.)
  2. (pronominal) (argot) Se tuer, se blesser, notamment d’une façon violente, souvent au volant ou au guidon d’un véhicule, et d’une manière générale « avoir un accident ».
    • À Viña del Mar, des terroristes viennent de se viander en manipulant des explosifs. (Claude Courchay, Chroniques pour un cochon malade, 1974)
  3. (pronominal) (familier) Tomber violemment.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.007
Dictionnaire Français