voilure
étymologie
 Composé de voile et de -ure.

nom

SingulierPluriel
voilurevoilures

voilure \vwa.lyʁ\ féminin

  1. Ensemble des voiles d’un navire.
    • Pour lui, il n’y avait plus qu’un moyen de salut, le radeau; mais fallait-il s’y embarquer dès maintenant, y établir une voilure quelconque au moyen de draps et de couvertures, et chercher à gagner la côte la plus prochaine ? (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Le 24, le vent tourna au Sud nous permettant d’établir la voilure, et, le lendemain la plupart de mes compagnons franchissaient pour la première fois le cercle polaire. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • En 1937, 250 thoniers animaient le port dans un fourmillement d'activités hautes en couleurs. C'était de grands dundees à deux mâts qui portaient une superbe voilure allant du rose au brun. (Petit Futé Bretagne 2017)
  2. Quantité de voiles que porte un navire à un moment donné, par rapport au vent qu’il a et à la route qu’il veut faire.
    • Vers 13 heures, je hisse la trinquette et le tourmentin et, comme le vent augmente, j’amène la grand’voile et laisse le Firecrest se gouverner seul sous voilure avant. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil, tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
  3. (Par extension) Surface portante d’un aéronef.
    • La voilure d’un hélicoptère est constituée par son rotor principal.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.032
Dictionnaire Français