acanthe
étymologie
Du latin acanthus, issu lui-même du grec ancien ἄκανθος.

nom

SingulierPluriel
acantheacanthes

acanthe \a.kɑ̃t\ féminin

  1. (plantes) Plante de la famille des labiées, remarquable par ses belles feuilles découpées, dont l’extrémité se recourbe naturellement.
    • La feuille d’acanthe a servi de modèle pour l’ornement du chapiteau corinthien.
    • Il n’était pas non plus sans savoir, malgré tout, que cette pluie fine donnait à ses beaux cheveux bruns la lourdeur et l’écroulement des feuilles d’acanthe. (Jean Giono, Le hussard sur le toit, 1951, réédition Folio Plus, page 457)
  2. (architecture) Ornement imité de la feuille d’acanthe.
    • Les colonnes, toutes d’un seul morceau, n’ont guère plus de dix à douze pieds jusqu’au chapiteau d’un corinthien arabe plein de force et d’élégance, qui rappelle plutôt le palmier d’Afrique que l’acanthe de Grèce. (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, 1840, édition Charpentier, 1859)
    • L’acanthe de Corinthe, la volute d’Ionie fleurissaient et se contournaient au chapiteau des colonnes. (Théophile Gautier, Le Roi Candaule, 1844)
    • En bas, des acanthes bâtissaient un socle, d’où s’élançaient des benoîtes écarlates, des rhodantes dont les pétales secs avaient des cassures de papier peint. (Émile Zola, La Faute de l'abbé Mouret, 1875)

traductions
Acanthe
étymologie
Du grec ancien ἄκανθα.

nom propre

Acanthe \a.kɑ̃t\ féminin

  1. (Divinité) Nymphe qui fut changée en plante par Apollon.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français