alliage
étymologie
Du moyen français alleage, de allier et -er.

nom

SingulierPluriel
alliagealliages

alliage \a.ljaʒ\ masculin

  1. (chimie) Action de combiner plusieurs éléments.
    • L'alliage des métaux est une technologie très ancienne.
  2. Produit résultant de la combinaison d'un métal avec un ou plusieurs autres corps, éléments, le plus souvent métallique.
    • Il souleva le siège et le tint en équilibre sur son petit doigt.
      – C’est assez léger, hein ? Alliage d’aluminium et de magnésium, et on a fait le vide à l’intérieur.
      (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 142 de l’éd. de 1921)
    • Bien que le carbone ne soit pas un métal, on considère que lʼacier est un alliage parce que le fer est modifié par sa présence. (Peter William Atkins, Loretta Jones, Chimie: molécules, matière, métamorphoses, 1989)
    • L'alliage fusible de Darcet, composé de bismuth, de plomb et d'étain, à une température de fusion de 94°C
  3. (Par extension) Quelqu’un des éléments que l’on combine avec un métal plus précieux.
    • L’argent et le cuivre servent d’alliage à l’or. — De l’or sans alliage.
  4. (Figuré) Mélange, rencontre.
    • Cet édifice résulte de l'alliage entre les architectures greco-romaine et byzantine.
    • Il faut en convenir, le regard de Julien était atroce, sa physionomie hideuse ; elle respirait le crime sans alliage. (Stendhal, Le Rouge et le noir, 1830)
    • Emma s’aperçut que son bonheur n’était pas exempt de tout alliage : il restait deux sujets de préoccupation : son père et Henriette. (Jane Austen, Emma, 1815)

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.020
Dictionnaire Français