métal
étymologie
Du latin metallum, lui même issu du grec ancien μέταλλον, métallon (« mine, tranchée »).

nom


métal \me.tal\ masculin

  1. Corps simple, brillant, tantôt ductile et malléable, comme le fer et l’argent, tantôt cassant, comme l’antimoine et le bismuth : on le trouve dans les entrailles de la terre, quelquefois pur, mais le plus souvent uni à d’autres substances, avec lesquelles il forme des oxydes, des sulfures ou d’autres combinaisons chimiques.
    • L’histoire des métaux se confond avec l’histoire de la civilisation, et l’on peut dire qu’à mesure que l’homme s’est avancé dans la voie du progrès, l’emploi des métaux a pris des développements de plus en plus considérables. (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 176)
  2. (chimie) Élément chimique qui peut perdre des électrons pour former des cations et former des liaisons métalliques ainsi que des liaisons ioniques dans le cas des métaux alcalins.
  3. (Astronomie) Tout élément autre que l’hydrogène et l’hélium.
  4. (Héraldique) En termes de blason, se dit de l’or et de l’argent, qu’on représente par le jaune et le blanc.
    • Suivant les règles héraldiques, l’écu ne doit jamais porter métal sur métal.
  5. (musique) Heavy metal. Musique caractérisé par de vivaces battements de batterie, des guitares distordues et l’utilisation d’accords dissonants tel que le triton.
antonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français