aménité
étymologie
Emprunté au latin amoenitas.

nom

SingulierPluriel
aménitéaménités

aménité \a.me.ni.te\ féminin

  1. (vieilli) (rare) Agrément, en parlant d’un lieu ou d’un air.
    • Oh ! aimable vie policée de nos jardins ! Courtoisie, aménité de potager à « fleuriste » et de bosquet à basse-cour ! (Colette, Sido, 1930, Fayard, page 17)
  2. Douceur accompagnée de politesse et de grâce.
    • Il y avait plus d’un grand mois que je n’avais vu Madeleine cinq minutes de suite sans témoin, et plus longtemps encore que je n’avais obtenu d’elle quoi que ce fût qui ressemblât à ses aménités d’autrefois. (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 200)
    • Des bourgeois y vinrent, d'abord, et puis des artistes, des peintres surtout, et de toutes les écoles. Les réalistes y coudoyaient sans aménité les fantaisistes, et les ingristes y avaient avec les coloristes de bruyantes prises de becs ; […]. (Jean Valmy-Baysse, La curieuse aventure des boulevards extérieurs, Éditions Albin-Michel, 1950, page 173)
    • On se pénétrait de la douceur de la tablée festive où la dureté habituelle du jugement social s’atténue, se mue en molle aménité, et les fâchés à mort de l’année dernière réconciliés se passent le bol de mayonnaise. (Annie Ernaux, Les années, Gallimard, 2008, collection Folio, page 61)
    • Ils le fixaient sans aménité, comme s'ils le sommaient de justifier sa présence en Occident. (Pierre Bordage, Wang – I. Les portes d'Occident, « J'ai Lu », 1997, page 255)
    • (analogie) — […] j’évitais soigneusement toutes les concessions, toutes les aménités de style qui eussent pu rendre l’Essai sur l’amour moins singulièrement baroque aux yeux des gens de lettres. (Stendhal, De l’Amour, 1822, 3e préface du 15 mars 1843)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français