avitailler
étymologie
De l’ancien français vitaille (« vivres »), du bas latin victualia.

verbe

avitailler \a.vi.ta.je\ transitif parfois intransitif conjugaison

  1. (vieilli) Fournir de vivres une place, une ville qui court le risque d’être assiégée
    • Après avoir mis une garnison dans une place, il faut encore l’avitailler.
  2. (marine) (Aéronautique) Approvisionner un bateau, un avion prêt à partir en carburant, vivres et produits nécessaires à la vie à bord.
    • Nous avons appareillé d'urgence sans prendre le temps d'avitailler.
    • ''– […] maintenant, des fois, on me confie des tâches plus intéressantes : réparer des voiles, des haubans, dresser des inventaires pour un avitaillement./>Êtes-vous sensibles à la poésie de ce terme ? On avitaille un bateau, on ravitaille une ville. À qui n’a pas compris que l’enchantement de la langue naît de telles subtilités, j’adresse la prière suivante : méfiez-vous des virgules. (Muriel Barbery, L’élégance du hérisson'', 2006, collection Folio, page 371)

synonymes


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.017
Dictionnaire Français