berner
étymologie
Avec métathèse, de l’ancien français bren ; berner ayant eu d’abord le sens de « vanner le blé » ou celui scatologique de « souiller d'excréments » présente chez Rabelais : En ce gueret peu de bougrins sont nez, Qu'on n'ait berné sus le moulin à tan.

verbe

berner \bɛʁ.ne\ transitif conjugaison

  1. (vieilli) Faire sauter quelqu'un sur une couverture par plaisanterie ou brimade (faire subir à quelqu’un la plaisanterie de la berne).
  2. (Par extension)
    1. Tourner quelqu’un en ridicule.
      • Il fut berné pendant toute la soirée.
      • Si je disais cela, je me ferais berner.
    2. (Par extension) Induire en erreur quelqu'un en usant de ruse.
      • Le pauvre homme se vit berné par son associé.
      • Un des cotisants, qui a eu le sentiment de s’être fait méchamment berner, a saisi la justice. (Le RSI abritait une caisse pleine de trous, Le Canard Enchaîné, 13 septembre 2017, page 4)
synonymes

induire quelqu’un en erreur


traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français