bru
étymologie
(Nom commun 1) (XIIe siècle) Du bas latin des Balkans brutis, (« belle-fille »), introduit par les Goths au IIIe siècle, supplantant le latin nurus. Apparenté au gotique 𐌱𐍂𐌿𐌸𐍃 bruþs, (« jeune mariée »), ainsi qu’à l’anglais bride et à l’allemand Braut (« fiancée »)  [1].

nom

SingulierPluriel
brubrus

bru \bʁy\ féminin (pour un homme on dit : gendre)

  1. (vieilli) ou (Canada) Épouse du fils ou de la fille de quelqu’un.
    • Le fils aîné de Mariette est à la guerre. Avec elle est restée sa bru, la frêle, taciturne et héroïque Anne-Marie, […]. (Léon Trotsky, Le drame du prolétariat français, 1922, annexe à l'édition de 1964 de Littérature et Révolution (les Lettres Nouvelles, éditeur))
    • La belle-mère ne se consolait pas d’avoir une bru qui lui ressemblât si peu. (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans « Trois contes de l’Amour et de la Mort », 1940)
synonymes
traductions
nom

SingulierPluriel
brubrus

bru \bʁy\ masculin

  1. (viticulture) Nom d'une espèce de raisin anciennement cultivé en Corrèze.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français