capiton
étymologie
De l’italien capitone et plus avant du latin capito.

nom

SingulierPluriel
capitoncapitons

capiton \ka.pi.tɔ̃\ masculin

  1. Soie grossière dont on se sert pour divers ouvrages. Bourre de soie.
    • On ne voyait pas le bois de ces meubles ; le satin, le capiton couvraient tout. (Émile Zola, La Curée, 1871)
  2. Chacune des divisions formées par la piqûre sur la surface d’un tissu matelassé, notamment d’un matelas ou d’un siège rembourré.
    • Dans ce décor qui lui convenait si bien je revois un petit homme assis dans un grand fauteuil à capitons, la face levée vers moi, mais le regard dirigé vers ses livres, mon oncle. (Julien Green, Le voyageur sur la terre, 1927, Le Livre de Poche, page 20)
    • Les capitons étaient rudimentaires, fils de coton tirés à travers l'épaisseur, bloqués des deux côtés par des pompons de laine. (Lionel Labosse, M&mnoux, Publibook, 2018, p. 192)
  3. Cellulite, par association avec l’aspect d’un matelas capitonné.
    • Il était une fois la cellulite : des capitons et des femmes (Patrick Liegibel, Au fil de l'histoire sur France Inter, 2012)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français