division
étymologie
(1120) Du latin divisio de dividerediviser, voir les choses différemment ») voir di-, vision.

nom

SingulierPluriel
divisiondivisions

division \di.vi.zjɔ̃\ féminin

  1. Action de diviser.
    • La division d’un entrepôt en plusieurs appartements.
    1. (Arithmétique) Partage arithmétique.
      • Le but de ces programmes, évidemment, est d'être si nazes et inregardables que les enfants préféreraient être encore en classe. Ainsi, quand ils doivent se lever le lendemain matin et se coltiner des divisions complexes, ils se diront : Au moins, je ne suis pas entrain de regarder ces affreux films à la maison. (Brandon Sanderson, Alcatraz contre les traîtres de Nalhalla, tome 3 de la série "Alcatraz", traduit de l'anglais (États-Unis) par Juliette Saumade, Éditions Mango, 2013, chap. 10)
      • La division euclidienne#fr|Division euclidienne. — La division d’un nombre par un autre.
    2. (biologie) Action de se diviser.
      • La méiose est un type de division cellulaire#fr|division cellulaire.
    3. (finance) Fractionnement d’une action par division de son nominal.
    4. (apiculture) Formation artificielle d’une colonie, par isolation d’une partie de ses abeilles et de ses rayons dans une nouvelle ruche afin de simuler un essaimage.
  2. Graduation, marque qui divise.
    • Les cadrans bleus, mauves et rouges des instruments avec leurs divisions de radium forment curieusement le décor d'une scène de féerie enfantine aux teintes vives. (Jean Mermoz, Mes Vols, p. 133, Flammarion, 1937)
    • Les divisions du thermomètre sont graduées en degrés Celsius.
  3. Élément d’un ensemble divisé.
    • Tel qu'il est aujourd'hui installé, l’asile de la rue Lecourbe peut recevoir 200 enfants. Il comprend trois divisions : le grands, les petits et les infirmes. (Paul-Gabriel d’Haussonville, L’Enfance à Paris, 1879, Calmann-Lévy, p. 161)
    • Le département est une division administrative du territoire français.
  4. (administration) Direction opérationnelle.
    • La division du personnel.
    1. (militaire) Bureau d’un état-major qui traite les questions militaires d’une espèce particulière, telles que personnel, renseignement, plans et instructions, ou approvisionnements et évacuation.
  5. (militaire) unité#fr|Unité ou détachement tactique qui possède organiquement les armes et les services nécessaires à un combat d’une certaine durée ; elle se situe entre le corps d’armée et la brigade (ou le régiment).
    • À la nuit, on apprit que la division de Forton avait eu un engagement sérieux, du côté de Mars-la-Tour. (Paul et Victor Margueritte, Le Désastre, p.184, 86e éd., Plon-Nourrit & Cie)
    • Le 17 octobre, seulement, Le Caire comprit que les Israéliens continuaient à renforcer leur tête de pont ; à cette date, un pont flottant était déjà en place et une division au grand complet avait pu traverser. (Edward N. Luttwak, Le grand livre de la stratégie: de la paix et de la guerre, Odile Jacob, 2002, page 381)
    • Division navale, ensemble de navires groupés sous un même commandement opérationnel ou logistique, unité tactique d’une escadrille aéronavale, comprenant plusieurs sections.
    • Division aérienne, groupement aérien de combat consistant normalement en deux groupes ou plus avec les unités des services appropriés.
    • Les groupes de combat d’une division aérienne comprennent normalement des unités de type similaire.
  6. Désunion, opposition.
    • Je ne voudrais pas semer la division dans les esprits.
  7. (Économie) Distribution entre plusieurs personnes ou catégories de personnes.
    • La division du travail.
  8. (biologie) Deuxième rang phylogénétique de la hiérarchie codifiée de la taxinomie.
  9. (typographie) Trait d'union utilisé pour marquer la coupure d’un mot en fin de ligne (Unicode : ‐ (U+2010) ou plus souvent - (U+002D)).
    • La division, ‐, est le signe de la coupure des mots par syllabes à la fin des lignes. Elle n’est autre d’ailleurs que le trait d’union grammatical, auquel, par une anomalie qu’il est bon de remarquer, elle donne le plus souvent son nom dans le langage typographique. (Gustave Daupeley, Le compositeur et le correcteur typographes, 1880, p. 31)
synonymes antonymes
traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.006
Dictionnaire Français