dégueulasse
étymologie
De dégueuler suivi du suffixe -asse.

adjectif


dégueulasse \de.ɡœ.las\ ou \de.ɡø.las\ masculin et féminin identiques

  1. Qui provoque le besoin de, donne envie de, dégueuler.
  2. (familier) Dégoûtant.
    • ''Tout en se massant un pied, Savary grogna :/>– J’ai passé la nuit et la matinée à cavaler et à boire des choses dégueulasses dans des endroits dégueulasses en parlant à des gens dégueulasses. (Pierre Lucas, Police des mœurs, vol. 27, Demoiselles à la clé'', Vauvenargues, 2014, chap. 6)

    • ''Alors elle avait répondu, baissant la voix :/>– Ben, c’est une maison où il y a des femmes, que les hommes payent pour faire plein de trucs dégueulasses. Plein de trucs dégueulasses. (François Taillandier, Telling'', Stock, 2006)

    • ''J’ai déserté les crasses />Qui m’ disaient « Sois prudent/>La mer c’est dégueulasse/>Les poissons baisent dedans ». (Renaud Séchan, Dès que le vent soufflera'', 1983)

  3. (familier) (Figuré) Injuste.
    • ''– Michel Poiccard (Jean-Paul Belmondo) : C'est vraiment dégueulasse./>– Patricia Franchini (Jean Seberg) : Qu'est ce qu'il a dit ?/>– L’inspecteur Vital (Daniel Boulanger) : Il a dit que vous êtes vraiment "une dégueulasse"./>– Patricia Franchini : Qu'est ce que c'est… "dégueulasse" ? (Jean-Luc Godard, film À bout de souffle'', 1960)

    • Je n’ose regarder Bernadette. Ce choix est dégueulasse. C’est dégueulasse d’avoir à choisir entre deux existences, deux amours. Je refuse. (Janine Boissard, L’Esprit de famille, Fayard, 1982, chap. 12)
    • J’ai vraiment été persuadé qu’il a eu un comportement dégueulasse, il m’a attaqué, j’ai eu le sentiment d’une profonde injustice, mais cela m’a donné une force incroyable. (Catherine Voynnet-Fourboul, Diriger avec son âme : Leadership et Spiritualité, Éditions EMS, 2014, p. 100)
synonymes
  • qui provoque le besoin de dégueuler : à vomir, nauséabond
  • dégoûtant : répugnant; voir sale
  • injuste : révoltant

traductions
traductions
traductions
nom


dégueulasse \de.ɡœ.las\ ou \de.ɡø.las\ masculin et féminin identiques

  1. (par substantivation) (familier) Personne qui provoque le dégoût.
    • ''Dans un coin pourri/>Du pauvre Paris,/>Sur une place,/>L’est un vieux bistrot/>Tenu pas un gros/>Dégueulasse. (Georges Brassens, Le Bistrot, in Les Funérailles d’antan'', 1960)

forme fléchie

dégueulasse \de.ɡœ.las\ ou \de.ɡø.las\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de dégueulasser.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de dégueulasser.
    • J’aurais pas eu à vendre mon âme au diable, je serais pas en train de faire ce que je suis en train de faire en ce moment, et qui me dégoûte, et dans ton ombre encore, pour le pognon, ce sale pognon, ce sale pognon dégueulasse qui dégueulasse tout ce qu’il touche, et dont j’aurais pas eu besoin sans ton enfant de putain de géniteur, et heureusement qu’il a eu la décence de décéder avant que j’atteigne l’âge d’homme parce que sinon je l’aurais étranglé de mes propres mains cette raclure de fils de pute d’hématophage mondain. (Lolita Pille, Bubble Gum, Éditions Grasset, Paris, 2004, ISBN 2-246-64411-9, ch. VIII, p. 150)
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de dégueulasser.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de dégueulasser.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de dégueulasser.
forme fléchie

dégueulasse \de.ɡœ.las\ ou \de.ɡø.las\

  1. Première personne du singulier de l’imparfait du subjonctif de dégueuler.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.014
Dictionnaire Français