sale
étymologie
De l’ancien bas frk salu « pâle, terne » (cf. néerlandais zaluw), par rapprochement avec l’italien salavo de sens identique ; apparenté à l’allemand régional sal « foncé », à l’anglais sallow « cireux ». Un croisement avec le gaulois est aussi plausible en rapprochant ce mot de l’irlandais et de l’écossais sal « saleté », salach « sale » et du gallois halog « sale ».

adjectif

SingulierPluriel
salesales

sale \sal\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est malpropre, qui n’est pas net, en parlant des personnes ou des choses.
    • Avoir les mains sales.
    • Linge, vaisselle sale.
  2. (arts) Brouillé, confus, fondu, terne.
    • J’avais pu constater, parmi cette cinquantaine de squales presque noirs, la présence d’un énorme requin blanc sale. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil ; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • La couleur de ce tableau est sale.
    • Ces boiseries sont peintes en gris sale.
  3. (Figuré) Qui est déshonnête, vil, sordide, vicieux.
    • Cette affaire est bien sale.
    • blanchir de l’argent sale.
  4. En parlant d’une personne, vil ou méprisable.
    • Un sale individu.
  5. (En particulier) (injur) Renforce une insulte.
    • Sale crétin, sale con.
  6. (familier) Très désagréable.
    • Il m’arrive une sale affaire.
synonymes antonymes
traductions
traductions
nom

SingulierPluriel
salesales

sale \sal\ masculin et féminin identiques

  1. Personne sale, malpropre.
    • Oh ! le sale !
  2. (Québec) Terme employé comme insulte.
    • ''Crève mon sale/>T’es un mangeux d’marde/>Un maudit crotté/> Un malade mental/>M’a t’faire poignarder/>Tu mériterais de t’faire passer d’sus par un char ou un camion à ciment. (Crampe en masse, Crève mon sale'')


nom

sale \sal\ masculin

  1. Linge qui doit être lavé.
    • De même, se repose la logique des circuits du propre et du sale, avec la lancinante question du lave-linge qui trouve difficilement sa place, surtout depuis qu'il est accompagné d'un sèche-linge. (Monique Eleb & ‎Philippe Simon, Le logement contemporain: Entre confort, désir et normes (1995-2012), Bruxelles : Éditions Mardaga, 2013)
  2. (Par métonymie) Contenant, endroit où ce dernier est stocké.
    • Mettre ses affaires au sale.
  3. La saleté.
    • Le vite, je l’ai connu chez ma mère, c’était manger la soupe et la viande dans la même assiette pour s’économiser de la vaisselle, dire allègrement que ce pull-là porte bien son sale, pas besoin de le changer, c’était laisser les choses tranquilles avec leur poussière et leur usure. (Annie Ernaux, La femme gelée, 1981, réédition Quarto Gallimard, page 333)
forme fléchie

sale \sal\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de saler.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de saler.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de saler.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de saler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de saler.

Sale
nom propre

Sale

  1. (Géographie) Ville d’Angleterre située dans le district de Trafford.

traductions
nom propre

Sale

  1. (Géographie) Commune d’Italie de la province d’Alexandrie dans la région du Piémont.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.017
Dictionnaire Français