diaphane
étymologie
Du grec ancien διαφανής voir dia-, -phane.

adjectif

SingulierPluriel
diaphanediaphanes

diaphane \dja.fan\ masculin et féminin identiques

  1. (physique) Qui laisse passer à travers soi les rayons lumineux.
    • L’air est plus diaphane que l’eau.
  2. Qui laisse passer la lumière sans que les objets soient discernables.
  3. (soutenu) Transparent.
    • Aucune falaise, […], n’aurait pu donner une idée de cette banquise, opaque en un endroit, diaphane en un autre, et sur laquelle la lumière et l’ombre produisaient les jeux les plus étonnants. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Ce sont les larves des pucerons […]. Complètement développées, ces larves deviennent de jolis insectes, pourvus de quatre ailes diaphanes, presque deux fois plus longues et plus larges que le corps entier, et soutenues par quelques rares nervures. (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, Les Métamorphoses et la Généagénèse, Revue des Deux Mondes, 2e période, tome 3, 1856 (pages 496-519))
    • Dès l’aube quand, au loin, le Djebel Aurès s’irisait de lueurs diaphanes, Yasmina sortait de son humble gourbi. (Isabelle Eberhardt, Yasmina, 1902)
    • Le vent, en un mot, était, en termes de potentialités, aussi riche que la littérature ou la musique, à cette différence qu’on n’en connaissait pas à ce jour le compositeur — ce génie brut et diaphane, qui inventait ses symphonies à la frontière de l’assimilable et nous laissait chancelants, sous le déluge de sa dictée, avec nos vingt et un pauvres signes standard, le blanc pour toute mesure du temps et nos cerveaux à la remorque. (Alain Damasio, La Horde du Contrevent, 2004)
  4. D’apparence fragile et délicat en parlant du physique d'une personne.
    • Jacques [...] constatait combien ces mains, longues, maigres et décharnées, étaient blanches, diaphanes, [...] il remarquait également leur forme élégante, leur extrême distinction, et la finesse du poignet. (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas, 1912, Éditions Robert Laffont, Bouquins, tome 5, page 596)
    • ''J’éprouvais une curiosité terrifiée pour ce nouvel aspect de la femme./>Pendant tant de siècles, comment avions-nous pu croire qu’elle était cette créature diaphane qui s’évanouissait ? Cet être aux yeux de biche dont la taille tenait dans un anneau de rideau. Cette sylphide dont nous tordions les poignets, qui gémissait : « Vous me faite mal ! » et que nous jetions sur les lits en avouant : « Je ne suis qu’une brute ! » (Paul Guth, Le mariage du Naïf'', 1957, réédition Le Livre de Poche, pages 180-181)

synonymes antonymes
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.009
Dictionnaire Français