glorifier
étymologie
Du latin glorificare, de gloria#la|gloria (« gloire »).

verbe

glorifier \ɡlɔ.ʁi.fje\ transitif conjugaison (pronominal : se glorifier)

  1. Honorer, célébrer par de grandes louanges.
    • Glorifier les morts pour la France.
    • Glorifier la victoire de la Marne. Par extension,
    • On a glorifié le vainqueur.
  2. (religion) Honorer la divinité dans toute sa gloire.
    • La joie de cette servante, plutôt taciturne, consistait à glorifier la Vierge pour laquelle elle professait un culte ; […]. (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
  3. (Par extension) En parlant de Dieu, faire participer à sa gloire.
    • Dieu glorifie les saints.
  4. (pronominal) (transitif) Se faire gloire de quelque chose, en tirer vanité.
    • Un Anglais nommé Frick s’était glorifié d’avoir instauré la crinoline; un autre Anglais se glorifia d’en avoir « désemprisonné la femme ». (Métiers disparus, éditions G. M. Perrin, 1968, page 128)
  5. (pronominal) (transitif) Mettre son honneur, sa gloire en quelqu’un, en quelque chose.
    • Dieu se glorifie dans ses saints.
    • Un père se glorifie dans ses enfants.

traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.030
Dictionnaire Français