huppe
étymologie
(XIIe siècle) Du bas latin uppa, syncope du latin upupa [1] avec un \h\ à valeur expressive. Le mot aurait dû évoluer normalement en houppe qui est un doublet étymologique.
Autre proposition : de l'oiseau huppe fasciée dont le cri est l'onomatopée "houp houp houp". Ce cri a donné son nom à l'espèce, et par extension à la crête de plume caractéristique de l'espèce.

nom


huppe (h aspiré)\yp\ féminin

  1. Touffe de plumes que certains oiseaux ont sur la tête.
    • Sa huppe [de l’oiseau-mouche huppé, Ornismyia ornata, Lesson] est comme une émeraude du plus grand brillant ; c’est ce qui le distingue ; le reste de son plumage est assez obscur. (Georges Louis Leclerc, Ois., t. XI, p. 30.)
  2. (oiseaux) Nom vernaculaire de différents oiseaux de l'ordre des bucérotiformes de couleur orangée et zébrés noir et blanc, possédant une huppe sur la tête (genre Upupa).
    • Ce fut sur ce tombeau [de Térée] que la huppe parut pour la première fois ; on en conclut que Térée avait été changé en cet oiseau. (François René Chateaubriand, Itin. 1re partie)
  3. (marine) Foyer de pourriture qui se trouve dans une pièce de bois.
synonymes
traductions
traductions
forme fléchie

huppe \yp\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de hupper.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de hupper.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de hupper.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de hupper.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de hupper.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français