intouchable
étymologie
(XVIe siècle)  Composé de in- et de touchable.

adjectif

SingulierPluriel
intouchableintouchables

intouchable \ɛ̃.tu.ʃabl\

  1. Qui ne peut être touché, inaccessible.
    • L’image vague d’un univers intouchable et silencieux. (Paulhan, Fleurs tarbes, 1941)
    • Une jeune fille secrète invisible, intouchable, soigneusement gardée pour vous ? Elle est là. Elle vous attendait. (Jean Anouilh, La Répétition, 1950)
    • L'on n'insistera pas trop sur l'identité du « poignardeur » en chef de cette fine équipe, intouchable judiciairement et dont la réputation en matière de lancer du couteau dans le dos des autres n'est plus à faire. (Robert Grabinszky, Manifeste pour une nouvelle démocratie: devenir parlementaire : pourquoi pas vous ?, Éditions Edilivre/Éditions APARIS, 2007, note 11 - p. 22)
  2. Qu’on ne doit pas toucher, inviolable.
    • Quant à mon père, je le voyais peu. Il partait chaque matin pour « le Palais », portant sous son bras une serviette pleine de choses intouchables qu’on appelait des dossiers. (Simone de Beauvoir, Mémoires d’une jeune fille rangée, 1958)
  3. Hors d’atteinte, impénétrable.
    • Des effets de jonction ont été de la sorte obtenus dans tous les développements historiques. Zones de développement, axes de développement, nœuds de trafics sont conquis peu à peu sur les « données » naguère intouchables du théoricien qui, fermant les yeux sur la réalité, s’occupait surtout de la croissance du marché plus que de celle de l’économie. (François Perroux, Économie du XXe siècle, 1964)
synonymes
traductions
nom

SingulierPluriel
intouchableintouchables

intouchable \ɛ̃.tu.ʃabl\ masculin et féminin identiques

  1. (religion) En Inde, paria, membre d’une caste inférieure, au plus bas de la hiérarchie sociale, dont l’hindouisme interdit aux castes supérieures tout contact.
    • Dans la cacophonie orientale […] des pestiférés, des coolies, des intouchables dont j’ai partagé la vie aux coins des rues grouillantes. (Blaise Cendrars, Bourlinguer, 1948)
    • Nous n’avons aucune preuve scientifique qu’Eve ait été tentée par le Serpent, que les âmes des infidèles brûlent en enfer après la mort ou qu’il déplaise au Créateur qu’un brahmane épouse une intouchable: des millénaires durant, des milliards de gens ont pourtant cru à ces histoires. (Yuval Noah Harari, 21 leçons pour le XXIe siècle, traduit de l'anglais par Pierre-Emmanuel Dauzat, Albin Michel, 2018)
  2. (Par extension) Toute personne mise au ban de la société.
    • … les petites gens… ils avaient dû faire des sottises, sans s’en rendre compte, bien sûr, mais tout de même ils étaient coupables et c’était déjà bien gentil qu’on leur donne ainsi en souffrant l’occasion d’expier leurs indignités… C’était une « intouchable » ma mère. Cet optimisme résigné et tragique lui servait de foi et formait le fond de sa nature. (Louis-Ferdinand Céline [Louis Ferdinand Destouches], Voyage au bout de la nuit, Denoël et Steele, Paris, 1932)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.023
Dictionnaire Français