inde
étymologie
Du latin Indicus ; le mot a été supplanté par indigo de même origine.

nom

inde \ɛ̃d\ masculin (pluriel à préciser)

  1. (peinture) Couleur bleue que l’on tire des feuilles de l’indigotier.
    • Employer de l’inde, du bleu d’inde.
    • Le pavé de la salle était d'une mosaïque bien polie et décorée des couleurs les plus varié, où se détachent le vert, le vermeil, l'inde et le pers. (Chrétien de Troyes, Perceval le Gallois ou le conte du Graal, XXIIe siècle, traduction Lucien Foulet, éditions Robert Laffont, collection Bouquins, 1989, page 96)

Inde
étymologie
Du latin India, du grec ancien Ἰνδία, de Ἰνδός, du Persan ancien 𐏃𐎡𐎯𐎢𐏁, du sanscrit सिन्धु.

nom propre

SingulierPluriel
indeindes

Inde \ɛ̃d\ féminin

  1. (pays) Très grand pays d’Asie, dont la capitale est New Delhi (la Nouvelle-Delhi).
    • D’après les calculs approximatifs du célèbre major Rennel, qui ont servi de base aux évaluations faites plus tard par le savant Graberg et par Bertuch, la population de l’Inde serait au-dessous de 95 millions, tandis qu’elle s’éleverait au-dessus de 100 millions d’après ceux de Canning, à 110 d’après l’évaluation de Orme et même à 120 millions d’après un calcul moyen fait par M. Lindner. (Adriano (Adrien) Balbi, La Population des deux mondes, Revue des Deux Mondes, tome 1, 1829)
    • De l’autre côté de l’Arabie, il y a encore des terres conquises à l’Islam, puis des régions habitées par des idolâtres, l’Inde et la Chine, qui atteignent le limbe oriental du disque terrestre. (Frédéric Weisgerber, Trois Mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Ernest Leroux, Paris, 1904, p. 123)
    • Au lieu de quoi, l’Égypte, l’Inde et les contrées sujettes en général avaient enfanté des générations nouvelles qui vivaient dans un état d’indignation passionnée et faisaient preuve d’une énergie extrême, d’une activité toute moderne. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 123 de l’éd. de 1921)
    • Les cultures dans les pays de population dense comme l’Inde ou les deltas indo-chinois occupent des surfaces considérables. (Henri Gaussen, Géographie des Plantes, Armand Colin, 1933, p. 189)
    • Avant que le califat omeyyade de Damas n’eût cédé la place aux Abbassides de Bagdad, en 750, les conquêtes arabes avaient unifié politiquement une grande partie du monde, de l’Espagne à l’Inde. (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992)
synonymes
  • Indes (vieilli)
  • République de l’Inde (Nom officiel)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français