marée basse
étymologie
De marée et du féminin de l’adjectif bas.

locution nominale


marée basse \ma.ʁe bas\ féminin

  1. (Géographie) Période de la journée où l’attraction conjuguée de la lune et du soleil est au minimum.
    • Lorsqu’un vent de nord-ouest pousse les eaux vers le sud, surtout au moment de la marée basse, on peut traverser le golfe [de Suez] à cheval, ou même à pied, en allant au nord. (Heinrich Joseph Wetzer, Benedikt Welte, Isidore Goschler, Dictionnaire encyclopédique de la théologie catholique, 1864, page 523)
    • […], et un bateau à vapeur du service municipal de la Tamise heurta si violemment le ponton de Westminster qu’il n’échappa au naufrage qu’en allant s’enliser sur la rive opposée, dans la vase découverte par la marée basse. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 31 de l’éd. de 1921)
    • Son embouchure, à 32 ou 33 kilomètres au sud de Safi, est bloquée par une barre guéable à marée basse pendant presque toute l’année. (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p.185)
    • Des rochers bas, couverts de mousses et de varechs, émergent à marée basse. On pêche la crevette et l’équille. (Paul Gruyer, Normandie, Collection de Guides-Joanne, Librairie Hachette, 1912, p. 165)
  2. (Figuré) (familier) (hyperbole) Verre vide.
    • Dis donc, y a marée basse, se plaignit-elle en me tendant sa flûte vide. (Amélie Nothomb, Pétronille, Albin Michel, Paris, 2014, [//books.google.fr/books?id=8wbvAwAAQBAJ&pg=PT38 p. 88])
synonymes antonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.027
Dictionnaire Français