marée
étymologie
De mer, du latin mare (« mer »).

nom

SingulierPluriel
maréemarées

marée \ma.ʁe\ féminin

  1. Mouvement d’ondulation de la surface de la mer, provoquant une baisse et une hausse de son niveau sur un rythme journalier ou semi-journalier selon les régions du globe.
    • C'est à Granville que j’ai fait connaissance avec l'Océan, c’est là que pour la première fois j’ai su ce qu'est une marée. […]. Lorsque je vis disparaître peu à peu cette belle plage que je venais de parcourir et les vagues se briser en écume contre ces rochers naguère si éloignés d'elles; lorsque ces navires de commerce, ces bateaux pêcheurs, ces canots, quelques instans auparavant couchés sur un lit de fange noirâtre, se redressèrent successivement pour flotter,bientôt en pleine eau, ce spectacle me remua profondément. (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, L’Archipel de Chausey, souvenirs d’un Naturaliste, Revue des Deux Mondes, tome 30, 1842)
  2. Séquence de pêche liée à la marée.
    • Rô, qui faisait de la chair des pauvres gens qu’elle surprenait chaque jour, de coutumières ripailles, n’était pas seulement une redoutable ennemie, mais, douée par surcroît d’une subtile intelligence et d’une perversion inexplicable, elle savait tendre aux riverains de la côte, pièges et trébuchets, afin qu’y tombassent les imprudents égarés loin du bourg, les indigentes glaneuses de coquilles revenant de la marée, le bissac rempli de palourdes, sourdons, crabes, pétoncles et autres menues proies que leur dispensait à son reflux l’éternelle nourricière des besogneux pour qui le pain est toujours amer. (Henri Mériot, Les Belles Légendes de Saintonge, La Découvrance éditions, page 72)
  3. (Par métonymie) Arrivage de poisson de mer qui n’est pas salé.
    • […] ; mais, grâce à eux, la «marée ne manqua jamais», et le lagon ou la rivière leur livraient journellement de magnifiques échantillons de la famille des salmonées. (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
  4. (Par analogie) Affluence plus ou moins importante de quelque chose ; flots, eaux, vagues, humains, animaux, etc.
    • Marées océanes, marée humaine, etc.

traductions
forme fléchie

marée \ma.ʁe\

  1. Participe passé féminin singulier de marer.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français