pêne
étymologie
mot issu de l'altération de pesle. Il est issu du latin pessŭlus, « verrou » venant du grec ancien πάσσαλος (passalos), « piquet ou cheville de bois. »

nom

SingulierPluriel
pênepênes

pêne \pɛn\ masculin

  1. (serrurerie) Partie d’une serrure qu’on fait aller et venir avec la clef et qui entre dans la gâche de manière à fermer la porte à laquelle est adaptée la serrure.
    • Un serrurier fut requis, et on monta au premier étage.
      Après quelques difficultés, le pêne joua dans la serrure ; mais la porte me s'ouvrit pas.
      — Fermée en dedans, dit l'inspecteur, bien !
      (Adolphe Belot & Jules Dautin, Le Parricide, tome 1, 2e éd., Paris : chez E. Dentu, 1873, p. 3)
    • On lui ouvrit, et il claqua la porte derrière lui. Or, cette porte ne se ferma point, l’homme ayant vivement appliqué un morceau de fer sur la gâche afin que le pêne ne pût s’y introduire.
      Il rentra donc, sans bruit, à l’insu des concierges.
      (Maurice Leblanc, « La perle noire », Arsène Lupin, gentleman cambrioleur, 1907, Le livre de poche, éd. 1963, p. 195)
    • Pêne à demi-tour ou à ressort : sorte de pêne dont l’extrémité est taillée en biseau et qu’on peut faire aller et venir sans le secours de la clef.
    • Pêne dormant : pêne ordinaire, c’est-à-dire qui ne se meut qu’avec le secours de la clef.
    • Une serrure à pêne dormant.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français