panonceau
étymologie
penoncel (Troie, Benoît de Saint-Maure). Diminutif de penon.

nom

SingulierPluriel
panonceaupanonceaux

panonceau \pa.nɔ̃.so\ masculin

  1. (transports) Petit panneau.
    • En outre, tous les 50 m, il faudra poser des panonceaux mettant en garde les promeneurs. (Rustica, n°2259, page 52, 2013)
  2. (histoire) Écusson d’armoiries mis sur une affiche, pour lui donner plus d’autorité ; ou sur un poteau, comme marque de juridiction.
    • Elle collectionne aussi toutes les plaques officielles des rues, et à chaque instant un généreux donateur arrive, apportant des panonceaux ou des affiches. (Jean Giraudoux, Retour d'Alsace - Août 1914, 1916)
  3. (Au pluriel) Écussons placés à la porte des officiers ministériels, notaires, huissiers, etc.
    • Butscha se surnommait lui-même le clerc obscur , sans savoir que ce calembour remonte à l’origine des panonceaux ; … . (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Des panonceaux brillent à la porte ; c’est la maison du notaire, et la plus belle du pays.. (Gustave Flaubert, Madame Bovary, Michel Lévy frères, Paris, 1857)

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.031
Dictionnaire Français