papyrus
étymologie
Via le latin papyrus, du grec ancien πάπυρος, d’origine obscure.

nom


papyrus \pa.pi.ʁys\ masculin

  1. (botanique) Plante de la famille des cypéracées (Cyperaceae). Plante aquatique herbacée qui pousse en Égypte le long du Nil, dont la tige est triangulaire et de l’écorce duquel les anciens Égyptiens faisaient les feuilles dont ils se servaient pour écrire.
  2. (Par extension) Feuille faite avec le papyrus.
    • Errait-il à travers les rues, les plis de sa tunique s'emplissaient de petits papyrus, où les passantes écrivaient leur nom avec des mots douloureux […]. (Pierre Louÿs, Aphrodite, Mercure de France, Paris, 1896)
  3. (Par métonymie) Texte écrit sur une feuille de papyrus.
    • Ces textes funéraires sont tous d’une écriture négligée, maigre et anguleuse; et le papyrus trouvé sur la momie de Pétaménoph étant le plus récent, porte encore par cela même des traces plus marquées de la décadence de l’art graphique égyptien sous la domination gréco-romaine. (Frédéric Cailliaud, Voyage à Méroé, au fleuve Blanc, au-delà de Fâzoql, t.4, 1827, page 27)
    • […] : c’est ainsi qu’une tentative récente de lire les papyrus carbonisés d’Herculanum à l’aide des rayons fouilleurs du synchrotron de Grenoble a suscité l’enthousiasme chez les spécialistes, […]. (Iegor Gran, Entretien avec Daniel Delattre, papyrologue : « Avec la technologie, on a l’impression de comprimer le temps », dans Charlie Hebdo, no 1240 du 27 avril 2016, p.15)

traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.011
Dictionnaire Français