penchant
étymologie
De pencher.

adjectif

SingulierPluriel
Masculinpenchantpenchants
Fémininpenchantepenchantes

penchant

  1. Qui penche, qui est incliné.
    • Un mur penchant.
    • Une muraille penchante.
  2. Pente, terrain qui va en baissant.
    • Le penchant d’une colline.
  3. (Figuré) Qui est dans le déclin, qui est sur son déclin.
    • Une fortune penchante.
    • Il vit l’empire penchant et prêt à s’écrouler.
    • Être sur le penchant de sa ruine, être sur le point d’être ruiné, d’être détruit.
    • Cet état est sur le penchant de sa ruine.

traductions
nom

SingulierPluriel
penchantpenchants

penchant \pɑ̃.ʃɑ̃\ masculin

  1. (Figuré) Propension, inclination naturelle pour quelqu'un ou quelque chose.
    • Un autre capitaine […] se promenait avec une Bible et exploitait le goût des indigènes pour le merveilleux et leur penchant à discuter les légendes bibliques, qui par certains côtés ressemblent à leurs légendes païennes, […]. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Pourtant, comme tous les engouements semblables, la francophilie est un phénomène à sens unique. Un groupe national manifestant un tel penchant affectif, intellectuel ou politique n'obtient pas, en retour, de la grande puissance honorée une meilleure connaissance de ses réalités. (Kosta Christitch, La résistance serbe: chroniques, L’Age d'Homme, 1999, page 84)
    • […] ; le chatbot CYBERLOVER a attiré l'attention des autorités en raison de son penchant à amener les internautes à divulguer suffisamment d'informations personnelles pour que leur identité puisse être usurpée. (Stuart Russell & ‎Peter Norvig, Intelligence artificielle, édition française supervisée par Fabrice Popineau, Pearson Éducation France, 3e éd., 2010, page 1076)
    • L’homme de la rue se représente l'amateur de vexillologie forcément âgé et probablement militaire ou ayant un penchant pour tout ce qui touche à l'art militaire. (Raphaël Delpard, La Fabuleuse histoire du drapeau français: Les secrets du symbole de la France, Éditions Marie B, 2016, chap. 30)
  2. Pendentif.
    • Ses oreilles supportaient à leur lobe allongé des penchants en jade vert... (Jules Verne, Les Enfants du capitaine Grant, 1846)
  3. Pente d'un relief.
    • Elle habitait dans l’île de Cos une maison au penchant de la colline, qui, couverte de citronniers et de térébinthes, descendait vers la mer bleue. (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 251)

traductions
forme fléchie

penchant \pɑ̃.ʃɑ̃\

  1. Participe présent de pencher.
    • Je soulève sententieusement le large couvercle et, me penchant, la loupe en avant, me mets à redéchiffrer l’inscription sur la photo avec une attention cette fois terriblement soutenue… et de nouveau, implacablement, je relis « au fond du gouffre ». (Gilbert Pineau, Le déclic, 1970, chapitre XV)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.012
Dictionnaire Français