prodige
étymologie
Du latin prodigiumprodige »).

nom

SingulierPluriel
prodigeprodiges

prodige \pʁɔ.diʒ\ masculin

  1. Événement surprenant qui arrive contre le cours ordinaire des choses.
    • Je n'aime pas le surnaturel, dit Zadig ; les gens et les livres à prodiges m'ont toujours déplu. (Voltaire, Zadig, XX. La danse, 1748)
    • Vous avez entendu parler des prodiges qui se sont passés en l'église de cette paroisse, pendant le saint Sacrifice de la messe, […]. (Les hosties sanglantes de Vrigne-aux-Bois (Ardennes): trois lettres de M. l'Abbé Jules Morel, Paris & Tournai : chez H. Casterman, s.d. (peu après 1859), p. 5)
    • Basile de Séleucie a consacré un autre livre à nous raconter les prodiges de tout genre qui s'accomplissent sur la tombe de la protomartyre et ne contribuent pas peu à y attirer tant de pèlerins. (Les martyrs: recueil de pièces sur les martyrs depuis les origines du christianisme jusqu'au XXe siècle, traduites et publiées par le R.P. dom H. Leclercq, tome 1, Paris : chez H. Oudin, 1903, p. 154)
    • Elle marchait, ballotée comme un bateau par la tempête, mais elle marchait, seule, sans béquilles et sans aide. Un prodige de volonté avait réveillé ses jambes mortes. (Stefan Zweig, trad. Alzir Hella (2002), La pitié dangereuse, Grasset, Paris, 1939) }{#if:{#if:| (OCLC {} ↗)}}, page 337}}
  2. Chose extraordinaire.
    • Il réalise alors d’autant moins les espérances, qu’on attend de lui des prodiges. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
  3. Personne extraordinaire.
    • Mozart fut un prodige de précocité.
      • (Par hyperbole) (familier) Cet homme est un prodige de savoir, de science, de valeur, d’esprit, de mémoire. - Cette femme est un prodige de beauté.
    • Cet enfant est un petit prodige. Par apposition, Un enfant prodige.
      • (Péjoratif) Ce prince fut un prodige de cruauté.

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.023
Dictionnaire Français