prosaïque
étymologie
(XVe siècle) Du latin prosaicus, de prosa#la|prosa (« prose »).

adjectif


prosaïque \pʁo.za.ik\ ou \pʁɔ.za.ik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui tient de la prose, qui tient trop de la prose.
    • Terme, expression, style prosaïque.
    • Vers prosaïques.
  2. (Figuré) Qui manque d’élégance, de distinction.
    • Oui, plaisanterie à part, elle contient ce que je souhaitais, une expression de sentiments prosaïques aussi nécessaires à la famille que l’air au poumon. (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • La troisième est une ère prosaïque et pédantesque; à elle la dernière partie du Roman de la Rose, recueil de science aride, dans lequel il n’y a de remarquable que la satire, la satire toujours puissante contre une époque qui approche de sa fin. (Jean-Jacques Ampère, La Littérature française au moyen-âge, Revue des deux Mondes, 1839, tome 19)
    • Le sociographe s'interroge : « Quoi de neuf dans le domestique ? » Ah ! Quelqu'un s'intéresse au domestique ! Mais n'est-ce pas vraiment trop prosaïque, voire un tantinet vulgaire, le domestique ? Au fait, qu'est-ce que le domestique ? (Le Sociographe, n°11 : Quoi de neuf dans le domestique, Champ social Éditions, 2003)
synonymes
traductions
forme fléchie

prosaïque \pʁo.za.ik\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de prosaïquer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de prosaïquer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de prosaïquer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de prosaïquer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de prosaïquer.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.004
Dictionnaire Français