vedette
étymologie
De l’italien vedetta, croisement de velettavigile ») et de vedere, veduta (« voir, vue »).

nom

SingulierPluriel
vedettevedettes

vedette \və.dɛt\ féminin

  1. (vieilli) (militaire) sentinelle#fr|Sentinelle, surtout de cavalerie.
    • Pendant ce temps, l’ennemi avait fait de nouvelles tentatives dans le haut du Loir ; ses vedettes s’étaient rapprochées de celles de la première division du 21e corps. (Antoine Chanzy, La Deuxième Armée de la Loire)
    • À notre approche un cavalier placé sans doute en vedette poussa un qui-vive retentissant. (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, 1858)
    • Leurs vedettes ne tardèrent point à signaler l’approche de nos Révérends Pères escortés de soldats lorrains. (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1923)
  2. (Figuré) Ce qui est placé de façon à voir#fr|être vu, à attirer l’attention.
    • En vedette, en vue.
    • Il faut mettre ce mot en vedette dans le texte.
    • Sa statue est bien en vedette dans la salle.
  3. (Théâtre) Place la plus apparente.
    • Avoir la vedette, occuper la vedette sur une affiche.
  4. (Par extension) Celui, celle dont le nom occupe sur l’affiche la place la plus visible.
    • À plat ventre, près de la rampe, l’électricien vérifiait les ampoules sans s’occuper de la vedette. (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Depardieu joue des petits rôles au théâtre et dans des dramatiques télévisées, d’encore plus petits rôles au cinéma […]. De frime en panouille, il a aussi croisé au détour d’un plateau ces vedettes qu’il rejoindra bientôt : Belmondo, Delon, Noiret, Serrault, Galabru... et Bernard Blier, qui lui présente ses copains Gabin et Jean Carmet. (Jean-Michel Frodon, L’âge moderne du cinéma français: de la Nouvelle Vague à nos jours, Flammarion, 1995, page 447)
    • En attendant, les festivals sont eux-mêmes victimes de cette course aux cachets et doivent sans cesse trouver plus de fraîche pour attirer des vedettes. (Jérôme Canard, Des festivals qui ne manquent pas de cachets, Le Canard Enchaîné, 9 août 2017, page 4)
  5. (bateaux) bateau#fr|Bateau qui assure différents services, notamment les servitudes d'un navire plus important.
    • Je quittai l’embarcadère, remorqué par Bob Schultz et son yacht à moteur We Two, escorté par une vedette de la police américaine, et par le commodore du Morris Yacht Club dans son yacht à moteur. (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil, tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Sandakan m'apparaissait comme n'importe quel port de ces côtes perdues : quelques bâtiments blancs dans la verdure des palmes et des cocotiers, […], un wharf branlant et l'inévitable vedette poussive de la police. (Sylvio Sereno, Latitude 9°-S, Éditions du Faucon Noir, 1956, page 13)
    1. (Par extension) Bateau à moteur puissant et rapide, pour la croisière.
  6. (lexicographie) Mot traité par une entrée de dictionnaire, mot vedette.
  7. Appellatif par lequel on s’adresse à quelqu’un au début d’une lettre : Madame, Mademoiselle, Monsieur, Sire, etc.
    • La vedette, c’est-à-dire le titre, Monsieur, Madame, etc., et la première ligne du corps de la lettre, se mettent plus haut ou plus bas, selon le degré de respect qu’on veut marquer. Ainsi, la vedette au premier tiers de la page et la première ligne au second sont tout à fait respectueux. (R. P. Champeau, Les Bienséances sociales, seconde partie, généralités, lettres ; Société générale de librairie catholique, Paris et Bruxelles, 1877, page 231)

traductions
  • anglais : display (en vedette = on display)

traductions
traductions
traductions
adjectif

SingulierPluriel
vedettevedettes

vedette \və.dɛt\

  1. Important, de premier plan, en vue.
    • Arnaud de Borchgrave, journaliste vedette de Newsweek.
    • mot vedette#fr|Mot vedette.

Vedette
étymologie
(1948) Du nom commun vedette, ce modèle couteux et d’origine américaine se voulant la star du parc automobile français.

nom propre

Vedette \və.dɛt\ féminin

  1. (Transport) (Marque commerciale) Nom donné à une série de voitures françaises de haut de gamme produites par Ford France, puis par Simca, de 1948 à 1961.
    • Le commissaire Laviolette a débarqué une fois de plus dans les rues d’Aubagne au volant de sa Vedette bordeaux pour résoudre une sombre histoire tout droit sortie de l’imagination de Pierre Magnan, auteur de polar dignois. (Alexandra Cefai, Le commissaire Laviolette enquête à la villa Barthélémy, laprovence.com, 6 juin 2014)
    • En 1954, Ford SAF travaille sur le nouveau modèle lorsque Henry Ford II s'aperçoit que la filiale française n’est pas rentable. Elle est alors cédée et la nouvelle Vedette sera alors une Simca. (Ford Vedette (1953-1954), Autocroisées : zorgblogauto.canalblog.com, 19 septembre 2017)
    • En 1954, SIMCA rachète la filiale française du groupe FORD. La marque franco-italienne récupère alors la Vedette produite depuis 1948. L’ambition de FORD n’étant pas de développer ce modèle aux Etats-Unis, la Vedette aura pour mission de doper les ventes de SIMCA en s’adressant à une clientèle aisée. (SIMCA - Vedette Trianon V8, gt-spirit.fr, consulté le 6 octobre 2019)



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.022
Dictionnaire Français