voltiger
étymologie
(XVIe siècle) De l’italien volteggiare.

verbe

voltiger \vɔl.ti.ʒe\ intransitif conjugaison

  1. Voler à petites et fréquentes reprises, sans aucune direction déterminée.
    • Les abeilles, les papillons voltigent de fleur en fleur.
    • Un papillon qui voltige autour d’une lumière.
    • Cet oiseau voltigeait autour du nid.
  2. (Figuré) Aller çà et là, en parlant de certaines choses légères que le vent soulève.
    • La neige en cristaux fins tombe en voltigeant comme une immense nuée de moustiques. (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Des cheveux, un étendard, un voile qui voltigent au gré du vent.
  3. (Figuré) Aller çà et là sans se fixer.
    • Le fanon musculeux ballottait de droite et de gauche […], tandis que la queue vigilante voltigeait sans relâche alentour de leurs cuisses et de leurs flancs, chassant les taons assoiffés de sang et les mouches importunes. (Louis Pergaud, Un satyre, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Il ne fait que voltiger. — Voltiger d’objet en objet. — Voltiger de belle en belle.
  4. (Figuré) Être éjecté violemment.
    • Mes lunettes avaient depuis longtemps voltigé. Ma myopie renforçait encore l'impression d'irréel, de cauchemar que je ressentais et contre laquelle je m'efforçais de lutter, […]. (Henri Alleg, La Question, 1957)

traductions
traductions
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.038
Dictionnaire Français