élève
étymologie
(XVIIe siècle) De élever (« amener un être vivant à son plein développement »). Élève a d’abord désigné une personne instruite dans un art par un maître, puis un enfant qui reçoit l’enseignement dans un établissement scolaire.

nom

SingulierPluriel
élèveélèves

élève \e.lɛv\ masculin et féminin identiques

  1. Celui, celle qui reçoit ou qui a reçu l'enseignement de quelqu'un autre.
    • Ce précepteur ne quitte jamais son élève.
    • Son élève s’est montré fort reconnaissant envers lui.
    • C’est la plus jeune de mes élèves.
  2. Personne qui suit des cours dans un établissement scolaire.
    • Les élèves d’un collège.
    • Cet élève a obtenu plusieurs prix.
  3. Personne qui est ou qui a été instruite, formée par un maître dans un art ou une science.
    • Raphaël fut élève du Pérugin.
  4. (Figuré) Par comparaison avec d’autres : bon élève, mauvais élève.
    • Avec ses lignes de métro centenaires, Paris fait figure de très mauvais élève, puisqu’une seule ligne sur quatorze est équipée d’ascenseurs menant directement aux quais. (On a testé… l’option « fauteuil roulant » de Google Maps)
  5. (Élevage) (vieilli) Jeunes animaux reproduits dans les basses-cours, les fermes et les faisanderies.
    • Le logement des veaux, soit à l’attache, soit en boxes, sous appentis ouverts, le logement des élèves en stabulation libre sont donc à préconiser. (La Revue de l’élevage, Volume 22, N° 1 à 7, 1967)
  6. (Élevage) (vieilli) Engraissement, embouche, nourrissage.
    • Pour les veaux d’élève, pour les vaches laitières, une stabulation mixte est préférable à une stabulation absolue. (Edme Jean Collot, Traité spécial de la Vache laitière, 1847, page 97)
    • L’élève du cheval de trait et du mulet est aujourd’hui une industrie très-prospère et surtout très-rémunératrice ; […]. (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)
    • Dans le pays de production ou d’élève, tout le monde est à peu près apte à choisir un cheval. (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes, Jules Pailhès, 1877)
synonymes
traductions
forme fléchie

élève \e.lɛv\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe élever#fr-verb|élever.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe élever#fr-verb|élever.
    • Le roc lentement se meut et s’élève, tandis que se continue la lutte ; une peur croissante s’empare des misérables, de qui le courage faiblit ; ils hésitent ; mais toujours brave devant le danger, la jeune fille, d’un assaut terrible, heurte l’un des agresseurs qui perd pied et choit dans l’abîme où il disparaît en hurlant une malédiction aussitôt étouffée. (Henri Mériot, Les Belles Légendes de Saintonge, La Découvrance éditions, page 126)
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe élever#fr-verb|élever.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe élever#fr-verb|élever.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent du verbe élever#fr-verb|élever.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.008
Dictionnaire Français