élevage
étymologie
 Composé de élever et de -age.

nom

SingulierPluriel
élevageélevages

élevage \ɛl.vaʒ\ masculin

  1. (Agriculture) Action d’élever les animaux domestiques.
    • Ensuite - lorsque, avec la découverte de l’élevage et de l’agriculture, un homme sut produire davantage qu'il ne lui fallait pour vivre - les vainqueurs trouvèrent plus commode de réduire les vaincus au servage et de les faire travailler pour eux. (Errico Malatesta, Le Programme anarchiste,)
    • Il faut, autant que possible élever les chevaux à l’écurie, l’élevage en liberté n’est pas, tant s’en faut, aussi économique que l’élevage à l’écurie. (Jean Déhès, Essai sur l’amélioration des races chevalines de la France, École impériale vétérinaire de Toulouse, Thèse de médecine vétérinaire, 1868)
    • L’élevage des vers à soie « ne paie plus ». Voilà pourquoi, aujourd’hui, dans le Gard, on arrache les mûriers : on les remplace imprudemment par des vignes.... (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Ce que nous savons du genre d’élevage pratiqué nous incite à penser que la récupération du fumier était faible. Les 20 à 30 millions de moutons pacageaient presque toute l'année sur les landes ; une faible part pacageait les jachères. (Henri Noilhan, Histoire de l'agriculture à l'ère industrielle, Paris : E. De Boccard, 1965, p. 137)
  2. (Par extension) Troupeau de ces animaux domestiques.
    • L’éleveur soigne son élevage.
  3. (parfois) (ellipse) Les bâtiments où loge ce troupeau.
    • L’entrée de l’élevage se trouve de l’autre côté.
  4. (zootechnie) Ensemble des techniques et des bonnes pratiques de la production d’animaux.
    • Technicien, conseiller, professeur, d’élevage.
  5. Métier des éleveurs de bestiaux.
    • Ce sont eux qui, dans l’élevage gâtineau, tiennent la vedette et la tiendront jusqu'au jour où les perfectionnements apportés aux méthodes culturales les feront reculer au point d'en amener la quasi-disparition. (Louis Merle, La métairie et l'évolution agraire de la Gâtine poitevine de la fin du Moyen-Age à la Révolution, collection Les Hommes et la terre, tome 2, S.E.V.P.E.N., 1957, page 153)
  6. (Plus rare) Action d'éduquer des enfants ou de jeunes individus.
    • Sous la IIIe république, les techniques d’élevage fabriquent en série de petits robots, respectueux des autorités, sexuellement refoulés, bon soldats, excellents travailleurs, anxieux, très portés au suicide. (Emmanuel Todd, Le Fou et le Prolétaire, 1979, réédition revue et augmentée, Paris : Le Livre de Poche, 1980, page 109)
  7. (Œnologie) Une des étapes de la transformation de certains vins, après la macération et la fermentation, et avant l’assemblage.
    • II participa à la mise au point des techniques d'élevage des vins dans les fûts de chêne neufs …(Jean-Paul Lacroix, Bois de tonnellerie, Le Gerfaut, 2006, p. 112)
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.075
Dictionnaire Français