amusement
étymologie
Du verbe amuser et suffixe -ment.

nom


amusement \a.myz.mɑ̃\ masculin

  1. Ce qui amuse.
    • Les apologistes de la reine la représentent comme une femme du dix-huitième siècle, aimant la vie, l'amusement, la distraction, […], mais une femme honnête et pure. (Alfred Barbou ↗, Les Trois Républiques françaises ↗, A. Duquesne, 1879)
    • Mais avec un petit poële net, propre, chauffé par l'électricité et pourvu de thermomètres, avec des températures absolument contrôlables et des écrans protecteurs, la cuisine pourrait devenir une distraction et un amusement même pour les dames âgées ou valétudinaires. (H. G. Wells, Anticipations, 1901, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Société du Mercure de France, Paris, 1904)
    • Ceux-ci, d’ailleurs, un peu hautains et dédaigneux, affectaient souvent de regarder comme indignes d’eux les amusements habituels des gosses. (Louis Pergaud, Deux Veinards, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Nous ne voulons pas entrer dans la vie privée de beaucoup de canotiers; mais à en croire les apparences, le canotage ne serait, pour quelques amateurs, qu'un prétexte d'orgies, une occasion de plaisirs faciles, au lieu d'un amusement salutaire et convenable à la dignité de l'homme. (Pierre Bidon & ‎Jules Jacquin, Nouveau manuel universel et raisonné du canotier, Manuels-Roret, 1843, vol.1, page 83)
  2. (vieilli) (quelquefois) Perte de temps, retardement.
    • Pas tant d’amusement, allez vite où je vous ai dit.
  3. (vieilli) Tromperie, promesses trompeuses.
    • Tout ce que vous me dites là n’est qu’un amusement.
    • Je suis las de tant d’amusements.
synonymes
traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.015
Dictionnaire Français