bah
étymologie
Onomatopée imitant les cris d’étonnement dans la langue parlée ; à rapprocher des verbes béer (voir bouche bée) et bayer, issus du latin batare.

interjection

bah \baː\

  1. (familier) Qui marque l’étonnement, la lamentation, le doute, la négation, l’insouciance, etc.
    • Bah ! vous croyez, Madame, dit le roi d’un air qui indiquait qu’il n’ajoutait pas grande foi aux prédictions de sa mère. (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre VI)
    • — Pas des tas de mangeaille solide, — observa-t-il, — mais bah ! il y en aura bien pour une quinzaine, et on ne sait pas ce qui peut arriver en quinze jours. (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 338 de l’éd. de 1921)
    • — Vous ne pouvez pas épouser un Eugène Duthoit. D’abord, « Eugène », c’est un nom ridicule !
      — Ah ! bah !
      (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 370)
  2. (populaire) Évidemment, bien sûr (que).
    • « T'es allé en cours hier après-midi ? » « Bah oui, pourquoi ? »
synonymes traductions
Bah
nom de famille

Bah \baː\

  1. Guinée Nom de famille de l’ethnie peul.
    • Thierno Mamadou Bah Histoire du Fouta-Djallon.



Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.019
Dictionnaire Français