bazar
étymologie
Du persan بازار ou de l’arabe بازار.

nom

SingulierPluriel
bazarbazars

bazar \ba.zaʁ\ masculin

  1. (commerce) marché#fr|Marché public, lieu destiné au commerce en Orient.
    • À présent voici les bazars avec les mille produits de la Perse, de la Chine, de la Turquie, de la Sibérie, de la Mongolie. (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. I, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Je voudrais être un des deux cèdres bleus, dont les branches, la nuit, servent d’asile aux nuées de colombes et, le jour, abritent les petits bazars bruyants sous leurs ombrages. (Éric-Emmanuel Schmitt, L’Évangile selon Pilate, Albin Michel, 2000, collection Le Livre de Poche, page 63.)
  2. (analogie) Lieu couvert où sont réunis des marchands tenant des boutiques d’étoffes, de meubles, de bijouterie, etc.
    • (Figuré)Quant aux pauvres filles sans dot, elles deviennent folles, elles meurent ; pour elles aucune pitié ! La beauté, les vertus ne sont pas des valeurs dans votre bazar humain et vous nommez Société ce repaire d’égoïsme. (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
  3. Vaste magasin où se vendent au détail des marchandises diverses, généralement à bas prix.
    • Un Petit Dunkerque est une sorte de bazar de fines porcelaines et de curiosités artistiques, de charmantes et délicates inutilités , qui en font un bric-à-brac fashionable. (Arthur Dinaux, « Au Petit Dunkerque », dans Archives historiques et littéraires du Nord de la France et du Midi de la Belgique, tome 3 de la 3e série, Valenciennes, 1852, p. 119)
    • Et ce cube énorme, ce colossal bazar leur bouchait le ciel. (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883)
    • Le matériel est plus onéreux pour la pêche de la crevette grise et les pêches au filet, car il ne faut pas hésiter à investir dans un équipement résistant en évitant les vagues imitations vendues dans les bazars de plage, qui rendront l'âme dès votre première sortie. (Gérard Houdou & Pascal Durantel, Pêche à pied en bord de mer, Losange, 2005 & Éditions Artemis, 2007, p. 100)
  4. (analogie) fourbi#fr|Fourbi, grand désordre.
    • Quel bazar !
    • Les oignons de l’Église, ça devait être, sans doute, pour le général, les sacristies sentant le moisi, les nonciatures, les pastorales d'ensemble, et tout notre bazar extérieur. (Guy Gilbert, La Rue est mon église, Stock, 1980)
  5. (Argot polytechnicien) (Désuet) lycée#fr|Lycée.
    • Sécher le bazar.
synonymes
traductions
traductions
traductions
  • allemand : Gemischtwarenhandlung
  • anglais : bazaar
  • espagnol : bazar

traductions


Ce texte est extrait du Wiktionnaire et il est disponible sous licence CC BY-SA 3.0 | Terms and conditions | Privacy policy 0.005
Dictionnaire Français